Cidre, oreillers… Tous ces produits que vous allez payer plus cher cet hiverIllustrationIstock
Ils n'ont rien en commun d'habitude, mais ces produits, si différents soient-ils, ont, en 2018, une caractéristique commune. Ainsi, couettes et oreillers, vaccin contre la grippe et cidre vont voir leur prix grimper.
Sommaire

Ces produits que vous aller payer plus cher cet hiver : les couettes et oreillers, eux aussi soumis à une taxe

Les températures baissent et vous voulez vous réchauffer sous une bonne couette ou lire un livre, la tête posée sur un oreiller. Sachez que vous auriez dû acheter couette et oreillers avant le 1er octobre 2018. En effet, depuis cette date, une taxe a été mise en place, entre 5 et 15 centimes. Il s'agit en fait d'une éco-participation, touchant tout ce qui est rembourré.

Pour être clair, cette éco-participation est désormais demandée pour financer la mise en place d'une filière de recyclage. Jusqu'à présent, les couettes et oreillers trop anciens partaient à la poubelle et finissaient dans une décharge. Désormais, ils vont être recyclés tout comme les sacs de couchages et autres coussins.

Des tests sont en cours pour trouver le meilleur moyen de recycler ces objets rembourrés. L'un des projets envisagés est de transformer cette fibre synthétique en isolants pour maison. Les plumes, elles, pourraient être récupérées, lavées, stérilisées et réutilisées pour faire de nouvelles couettes. Au final, une bonne idée également pour tuer moins de canards. Ces derniers proviennent d'élevages en France, mais aussi en Chine, où ils sont élevés spécifiquement pour leurs plumes.

Ces produits que vous aller payer plus cher cet hiver : Le vaccin contre la grippe, un prix qui s'envole mais pour plus d'efficacité

Si vous souhaitez ou devez vous faire vacciner contre la grippe cet hiver, cela vous coûtera plus cher qu’en 2017. Et l'Assurance maladie elle aussi va voir sa facture augmenter : elle va ainsi passer de 35 à 63 millions d’euros en 2018 pour la vaccination contre la grippe. Le vaccin coûtera en pharmacie entre 10 et 12 euros, contre 6,20 euros l’année dernière.

Le prix a donc quasiment doublé. Mais cette augmentation se justifierait par une efficacité plus importante du vaccin : il contient quatre souches vaccinales en 2018, et non plus trois comme auparavant. Il est donc censé protéger mieux les populations. En revanche, il est plus cher à fabriquer pour les entreprises pharmaceutiques, ce qui se répercute sur son prix à la vente...

Pour rappel, l'Organisation mondiale pour la santé (OMS) préconise la vaccination de près de 75% des populations à risque (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées…). Et pour cause ! Selon Santé publique France, l’épidémie de grippe avait provoqué 14.343 décès en 2017, 93% concernant des personnes âgées de 65 ans et plus.

Ces produits que vous aller payer plus cher cet hiver : le cidre, de plus en plus onéreux

Tout comme les consommateurs ont vu le prix des fruits flamber cet été, cette fois ils voient les étiquettes des pommes afficher des prix élevés. En effet, les pommes ont elles aussi subi la canicule, même si elles sont cueillies plus tard dans l'année. Conséquence, les pommes sont souvent plus petites et moins nombreuses en 2018.

Au final, le cidre est donc plus cher. Et pour cause ! Comme les pommes sont plus petites, elles sont plus sucrées et au final le cidre est donc trop alcoolisé. En 2018, les cidres devraient être autour de 4,5 à 6 degrés selon les professionnels. Or, plus le taux d'alcool est élevé, plus la taxe augmente. Enfin, comme les autres alcools, le cidre est taxé et cette année, l'impôt s'élève à 1,33 euro par hectolitre de cidre. Et ce n'est qu'un début ! En effet, la filière veut monter en gamme. Le buveur de cidre devra donc payer sa bouteille de plus en cher ces prochaines années.