Si les radars continuent de flasher les automobilistes en infraction, les conducteurs bénéficient toutefois de plus de temps pour payer les contraventions. Faisons le point.
Radars : ce qui change avec le confinementIllustrationIstock

Gare aux excès de vitesse ! En plus des amendes pour non présentation d’autorisation de sortie, vous n’êtes pas à l’abri d’écoper d’une contravention pour infraction au code de la route. Les radars continuent en effet de flasher les automobilistes tentés d’aller plus vite que ce qu’il est autorisé. Ils semblent d’ailleurs être nombreux : paradoxalement, alors que le trafic routier a drastiquement chuté, les excès de vitesse ont, eux, explosé, rapporte France 3 Normandie.

Certains conducteurs pourraient en revanche l’ignorer. En effet, nombreux sont les Français à être confinés loin de chez eux, dans leur résidence secondaire. La contravention étant envoyée au domicile principal, ils ne peuvent donc en prendre connaissance.

Radars : adaptation des règles de traitement

Problème, d’ordinaire, une amende forfaitaire doit être réglée sous 45 jours (ou 60 jours sur internet), après la date d'émission de l'avis de contravention. En cas de non-respect de ce délai, le montant est alors immédiatement majoré. Ainsi, au lieu de 135 euros, un PV pour excès de vitesse de 20 à 50 km/h au-dessus de la limitation sur autoroute (contravention de 4e classe) passe à 375 euros.

Afin de limiter ce type de situation, le gouvernement a décidé de prolonger le délai de paiement et de contestation des amendes.

"Conformément aux orientations du Gouvernement pour tenir compte de la situation sanitaire à laquelle le pays est confronté, les règles de traitement de l'ANTAI au Centre national de traitement ont en effet été adaptées", note le ministère de l'Intérieur.

De combien de temps supplémetaire disposent alors les conducteurs ?

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé

Vidéo : Radars : comment éviter de se faire flasher ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.