Ecouter l'article :

Ils ont de quoi être en colère ! Des milliers de Français ont dû composer sans leur retraite ce mois-ci et faire face aux risques du quotidien sans revenus. Seuls quelques uns d'entre eux ont tout de même eu droit à un virement...
Des milliers de retraités privés de pension en septembre : que s'est-il passé ?Istock

En France, il ne fait visiblement pas bon être retraité ! Alors qu'une épidémie brutale touche tout le pays et a déjà fait plus de 30 000 morts, en grande partie chez les personnes âgées qui comptent parmi les plus vulnérables à la maladie, certains pensionnaires n'ont pas eu droit à leur retraite du mois de septembre 2020, explique Midi Libre. De quoi en effrayer plus d'un, d'autant plus après l'épisode du remboursement exigé - et dont la demande par la Cnav a finalement été abandonnée - d'un trop perçu de CSG…

Cette fois encore, les milliers de retraités Français concernés n'y sont pour rien. C'est la faute, poursuit le quotidien régional, du système informatique de la Caisse nationale de l'assurance vieillesse (Cnav). Ce dernier a été victime d'un bug et a donc privé certains assurés de leurs émoluments.

Sont concernés les Français retraités vivant à l'étranger et "ayant un compte bancaire en France avec une adresse postale en Thaïlande, au Brésil, en Croatie et en Australie".

La Cnav va-t-elle rembourser les Français concernés ?

En pratique, détaillent nos confrères, "le système informatique a ainsi rejeté 3 000 ordres de virement". La Cnav l'a réalisé dès le 10 septembre, soit un jour seulement après le début du bug. Pour ne pas mettre en danger ses assurés, l'organisme a engagé une série de virements manuels pour tous les retraités dont la situation "délicate" l'exigeait.

Parce qu'il n'était pas question de laisser les autres retraités sans le sou, la Cnav a aussi réédité les ordres de virement. En théorie, les Françaises et les Français concernés devraient donc en bénéficier à compter du lundi 21 septembre 2020.

Télécharger gratuitement notre guide LMNP et réduisez vos impôts jusqu'à 33000€ !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.