Pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées, il est indispensable de leur apporter une solution sécurisante, notamment la nuit. Entre infirmière à domicile et garde de nuit, il existe plusieurs alternatives en fonction de l'état de santé et des besoins de la personne.

Dans quel cas recourir à une infirmière à domicile ?

Le service de soins infirmiers à domicile (SSIAD) ainsi que les services d'aide à domicile proposent des interventions de courte durée, allant de 15 à 30 minutes, le jour comme la nuit. L'infirmière à domicile intervient alors pour réaliser des soins, aider à la prise de médicaments ou au coucher des personnes dépendantes. Cette solution est généralement privilégiée pour éviter d'une part les déplacements médicaux, mais surtout pour retarder l'entrée de la personne dans un établissement spécialisé. S'agissant des soins hospitaliers, l'infirmier est également compétent, notamment pour changer une perfusion ou réaliser une injection la nuit. Ces services ont un coût variable en fonction des prestataires, mais restent relativement moins chers qu'une garde de nuit.

En quoi consiste la garde de nuit ?

Publicité
La présence permanente la nuit, d'une personne à domicile, peut être requise pour pouvoir intervenir à tout moment, contrairement à l'infirmière à domicile dont l'intervention est ponctuelle et spécifique. La garde de nuit est proposée par les services d'aide à domicile et peut se décliner de deux manières : soit dans le cadre d'une mise en relation avec un salarié dont l'employeur sera la personne âgée (mandataire), soit sous forme d'une prestation d'accompagnement de la personne en perte d'autonomie (prestataire). Les tarifs variant d'un service à l'autre, différentes aides existent, sous réserve de remplir les critères d'éligibilité (aides des complémentaires santé, allocation personnalisée d'autonomie...).
mots-clés : Aide à domicile

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet