Alors que les vacances d'été approchent à grands pas, malgré la première étape de déconfinement entamée ce 3 mai, de nombreux pays européens sont encore inaccessibles aux voyageurs français.
Déconfinement : les 7 pays européens où nous ne pouvez toujours pas voyager

Où avez-vous le droit de voyager en Europe ? Malgré la levée des restrictions de déplacement entre les régions et la fin des attestations de déplacement en journée, les déplacements en Europe restent très encadrés. En effet en principe, pour les pays ayant un taux d'incidence entre 150 et 500 cas pour 100 000 habitants dans les 14 derniers jours, seuls les déplacements pour motifs "essentiels" sont autorisés. C'est le cas de la France puisque le taux d'incidence était de 224 cas pour 100 000 habitants au 4 mai. Le tourisme n'est donc pas un motif essentiel autorisant les voyages.

Selon le ministère des Affaires étrangères, il existe quatre catégories de pays européens. Il y a d'abord les pays européens dont l'accès reste totalement libre aux Français sont très rares. C'est notammelent le cas de l'Albanaie et de la République de Macédonie. On compte ensuite les pays accessibles, mais sous conditions. C'est souvent la présentation d'un test PCR négatif datant de moins de 72 heures ou un certificat de vaccination.

Fermeture des frontières, quarantaine ou test PCR négatif...

La troisième catégorie de pays européens est composée de pays exigeant une quarantaine obligatoire, souvent de 10 jours, pour les voyageurs français à leur arrivée sur leur territoire. Une quarantaine parfois réduite à 5 jours selon les pays en cas de présentation d'un test PCR négatif. Ces quarantaines contraignantes sont un moyen de dissuader les touristes sans fermer strictement les frontières. La dernière catégorie de pays européens est composée d'États ayant strictement fermé leurs frontières aux touristes, notamment Français. Seuls les résidents nationaux sont acceptés sur leur territoire. Ces pays considèrent que la France est une zone à "haut risque" de contamination.

Pour rappel, les voyages touristiques en dehors de l'Union européenne ne sont toujours pas autorisés puisque les déplacements sont limités à la justification d'un motif impérieux, qu'il soit professionnel, familial ou médical. On ne sait pas encore comment réagiront les pays hors UE à la réouverture totale des frontières françaises. Ils pourraient exiger la présentation d'un passeport vaccinal afin d'entrer dans leur territoire. Découvrez les pays européens où il est pour l'instant toujours interdit de vous rendre.

Le Portugal

1/7
Le Portugal

Le Portugal interdit l'entrée dans son territoire aux pays dont le taux d’incidence est compris entre 150 et 500 cas pour 100.000 habitants dans les derniers 14 jours, ce qui est le cas de la France. Les déplacements ne sont autorisés qu'en cas de motifs essentiels et il y a une obligation de présenter un test PCR négatif datant de moins de 72h. Le tourisme n'est pas un motif essentiel.

La Norvège

2/7
La Norvège

La Norvège ferme ses frontières aux résidents européens. Seuls les personnes vivant en Norvège sont acceptés sur le territoire. Interdiction de voyager en Norvège pour les non-résidents, y compris pour les personnes se rendant en Norvège pour une raison professionnelle.

La Finlande

3/7
La Finlande

Seuls les déplacements essentiels sont actuellement autorisés en direction de la Finlande. Hormis les personnes ayant leur résidence permanente en Finlande ou possédant la nationalité finlandaise, l’appréciation du motif de venue en Finlande est du seul ressort des garde-frontières finlandais qui peuvent refuser l’entrée sur le territoire finlandais. Le tourisme n'est pas un motif de déplacement essentiel. 

La Hongrie

4/7
La Hongrie

Les frontières hongroises sont fermées aux étrangers quelle que soit leur provenance depuis le 1er septembre. Seuls les ressortissants hongrois et les étrangers résidant légalement en Hongrie peuvent entrer dans le pays. Même eux sont contraints de respecter une quarantaine obligatoire de 10 jours. 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.