Le procès de Franck Viallet, 36 ans, s’ouvre ce jeudi au tribunal correctionnel de Pontoise. Ce policier est accusé "d’homicides involontaires" sur deux jeunes en 2007 à Villiers-le-Bel (Val-d’Oise). Il conduisait alors la voiture de patrouille impliquée dans la collision qui a donné la mort à deux jeunes en minimoto. Plus de détails.

Près de six ans après la mort des deux adolescents tués dans une collision entre leur minimoto et une voiture de police à Villers-le-Bel (Val-d’Oise) le procès s’ouvre ce jeudi au tribunal correctionnel de Pontoise. Franck Viallet, le policier qui conduisait la voiture ce soir-là, est accusé d'homicides involontaires.

Un drame qui a embrasé la villeSi ce procès se tient si longtemps après les faits, c’est en raison des émeutes qui ont eu lieu dans la foulée. Le bilan matériel a par ailleurs été évalué à plusieurs millions d’euros. Tout a commencé le 25 novembre 2007 lorsque Moushin et Lakamy, âgés de 15 et 16 ans, ont été tués lors de la collision de leur minimoto avec une voiture de patrouille. La ville s’est alors embrasée pendant deux jours, opposant CRS et jeunes. Le commissaire de police de la ville a même été roué de coups durant les émeutes.

Publicité
Rebondissements judiciairesL’affaire a déjà été suivie par un juge d’instruction de Pontoise en octobre 2009. Celui-ci a rendu une ordonnance de non-lieu, l’enquête écartant toute responsabilité des policiers. Quelques mois plus tard, la chambre d’instruction de la Cour d’appel de Versailles a révoqué cette décision suite à la démarche des familles des deux jeunes. Cette révocation a ainsi relancé le dossier jusqu’au procès qui s’ouvre aujourd’hui.

Le fonctionnaire  de police qui conduisait la voiture, Franck Viallet, a alors été mis en cause pour homicides involontaires. Il encourt jusqu’à trois ans de prison et 45.000 euros d’amende.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :