L’ex-compagne de François Hollande a récemment exprimé son ras-le-bol face à l’engouement médiatique qu’elle suscite.  "Je ne peux pas bouger une mèche de cheveux sans que ça ne provoque des papiers sur les sites", a-t-elle déploré. Une situation qu'elle critique mais à laquelle elle ne serait pourtant pas si étrangère.

Valérie Trierweiler en a assez que les médias parlent d’elle. "Je ne peux pas bouger une mèche de cheveux sans que ça ne provoque des papiers sur les sites", a-t-elle en effet déploré auprès de nos confrères belges de chez 7sur7. Je ne considère "pas du tout être une people, a-t-elle également martelé. (…) Je ne pense pas du tout être une star à la mode. (…) Je ne me sens pas comme ça. Je ne cours pas les soirées parisiennes ou liégeoises". Et celle-ci de regretter le fait qu’on l’associe toujours à l'ex-Première dame de France: "On me voit toujours à cette période de ma vie qui n’a pas duré très longtemps".

Malgré tout, elle ne regrette rienValérie Trierweiler a pourtant fait en sorte que son passage à l’Elysée soit immortalisé en compilant ses anecdotes dans Merci pour ce moment. Sa sortie surprise en septembre 2014 l’a même propulsée sur le devant de la scène. Véritable best-seller, ce livre-bombe a fait les choux-gras de la presse pendant plusieurs mois. Mais alors que Valérie Trierweiler est elle-même journaliste, on se dit qu’elle était quand même bien placée pour en prévoir les conséquences auprès des médias.

Ses récentes déclarations font d’autant plus sourire qu’elle n’a pas non plus hésité à multiplier les interviews en France et à l’étranger pour en assurer la promotion. Ce que, bien évidemment, les médias n’ont pas manqué de relayer. Mais n’était-ce pas son objectif ? Si Valérie Trierweiler reproche aux médias de trop s’intéresser à elle, elle est parfois la première à leur en donner la matière. Dernièrement, elle a ainsi fait parler d’elle en accordant des interviews pour évoquer sa "renaissance" après sa rupture avec François Hollande. Son entretien accordé au magazine japonais Richesse a même fait le buzz à cause de la photo qui l’illustrait : un cliché de l’ex-Première dame largement retouché sur Photoshop.

A lire aussi – Combien Valérie Trierweiler a vraiment gagné pour ses photos dans Richesses

Publicité
Malgré tout, la journaliste de Paris Match ne regrette pas d’avoir écrit son livre. J’en garde "un bon souvenir", a-t-il déclaré à 7sur7. Elle admet toutefois que, si c’était à refaire, elle essaierait peut-être "d’apporter plus de réflexion sur ce qu’(elle) avai(t) commencé à décrire. Sur l’enfermement de cette classe politique, les différences sociales". Effectivement, le livre aurait eu plus de chances de passer inaperçu.

Vidéo sur le même thème - L'interview de Valérie Trierweiler à la BBC