Dans l’Oise, une jeune femme a accouché de son premier enfant, fruit d'un viol commis par son propre père. Un récit glaçant dont elle témoigne.

Récemment admise à l’hôpital d’Amiens, dans l’Oise, une jeune femme de 22 ans a été questionnée par les médecins et les infirmières sur le père de l’enfant dont elle venait d’accoucher. "Le père, c’est mon père", leur aurait-elle répondu, relate Le Parisien ce jeudi. La jeune maman aurait ensuite expliqué avoir été violée par son père depuis 1998. Ce dernier, agé de 48 ans, a quant à lui raconté au juge avoir trouvé de l’affection auprès de ses filles suite à son divorce avec leur mère. Après à leur séparation, leur deux jeunes filles se sont installées chez leur père et c'est là que les viols et attouchements sexuels auraient commencé.

Les faits ont duré pendant 19 ans

Publicité
La victime a également confié avoir essayé de porter plainte à deux reprises. D'abord, en 2012 pour agressions sexuelles avant d'abandonner les poursuites. Puis en 2014, mais sa plainte a été malheureusement classée sans suite en raison du manque d'éléments pour mener à bien l'enquête. Le quadragénaire souffrirait d’un léger "déficit mental", selon les premiers éléments de l’enquête qui vient d'être ouverte pour viol sur mineur de 15 ans. Il a été mis en examen puis placé en détention mercredi dernier. Il risque jusqu’à 30 ans de prison. Le nouveau-né a quant à lui été placé.

En vidéo sur le même thème : Jordanie : une loi qui protégeait les violeurs abolie

mots-clés : Oise, Père

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité