L’écrivain français a récemment concédé à un journal anglais qu’il éprouvait une certaine "peur " à l’égard de l’islam. Découvrez ce qu’il a dit.

En janvier dernier, Michel Houellebecq provoquait un tollé dans l’Hexagone avec la sortie de son livre Soumission. Ce livre, qui raconte l’histoire d’une France voyant un parti musulman remporter l’élection présidentielle en 2022, a rencontré un très grand succès et s’est vendu à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires en seulement quelques jours. A l’occasion de la sortie cette semaine de sa traduction anglaise, le Guardian a souhaité interroger son auteur.

A lire aussi –Michel Houellebecq, un habitué des polémiques

Au cours de cet entretien publié dimanche, Michel Houellebecq a accepté de répondre à plusieurs questions, notamment sur la haine raciale dont il a été accusé par le passé. "Bien sûr, bien sûr. Mais je ne ressens pas le besoin de m’excuser. Il est impossible d’augmenter la proportion qu’occupe déjà l’islam dans les informations. Nous sommes déjà presque à 100%", a-t-il répondu au journaliste qui lui demandait si son livre participait la peur de l’islam qui est de plus en plus évoquée.

Publicité
La peur "du terrorisme"Et alors qu’en 2002 il avait déclaré que "la religion la plus con, c’est quand même l’islam" et que "quand on lit le Coran, on est effondré", l’écrivain a assuré à nos confrères qu’il ne savait pas s’il avait "changé d’avis" même s’il reconnaît aujourd’hui que "lire (réellement) le Coran est plutôt rassurant". Le Guardian a ensuite osé poser une question qui taraude de nombreux esprits : Michel Houellebecq est-il islamophobe. Ce à quoi l’intéressé à accepte de répondre avec franchise : "Probablement oui, mais le mot ‘phobie’ signifie ‘peur’ plutôt que ‘haine’". Et celui-ci d’expliquer qu’il s’agit davantage d’une peur "du terrorisme". Selon lui, "des gens très peu nombreux peuvent avoir un puissant effet. Ce sont souvent les minorités les plus résolues qui font l’Histoire". Des propos qui, une fois encore, ne devraient pas passer inaperçus.

Vidéo sur le même thème : "Soumission", le livre qui fait polémique