Trois hommes comparaissent ce jeudi devant la cour d'assise de Douai (Nord-Pas-de-Calais) suite au braquage qui a coûté la vie au bijoutier Hervé Bouquignaud, en février 2011.

Quarante euros. C’est le montant dérisoire volé par les trois jeunes hommes qui comparaissent ce jeudi devant la cour d’assises de Douai (Nord-Pas-de-Calais) suite au meurtre d’un bijoutier en février 2011. Hervé Bouquignaud, 61 ans, avait reçu trois coups de couteau dans le ventre. Chakib Quarkori, Romain Bonnet et Sofiane Bacha, à peine majeurs au moment des faits, étaient venus braquer le bijoutier de Cambrai afin de régler des dettes dues à la drogue.

Publicité
"Ils ont brisé ma vie" C’est Chakib Quarkori, désormais âgé de 21 ans, qui est soupçonné d’avoir porté les coups mortels, accompagné de ses deux complices. "Ils ont brisé ma vie", s’est éplorée la veuve Bouquignaud sur France 3. "Le soir quand je suis seule, il faut que je m’occupe pour pouvoir m’empêcher de penser, de pleurer et continuer à vivre", a-t-elle continué. "Ils n'avaient pas envie de tuer en entrant dans cette bijouterie, (...), c'est une tragédie ", a déclaré Me Blandine Lejeune, qui représente Romain Bonnet. Accusés de vols avec violence ayant entrainé la mort, les trois jeunes délinquants encourent la réclusion criminelle à perpétuité selon Le Parisien.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :