A Marseille, le collectif musulman Al Badr vient de signer un compromis de vente pour le rachat de la synagogue du centre-ville. Celle-ci était inoccupée depuis plusieurs annnées. 

La synagogue Or Thora, située dans le centre ville de Marseille, devrait bientôt devenir une mosquée, révèle la Provence. En effet, un compromis de vente vient d'être signé avec l'association cultuelle musulmane Al badr, qui administrait une petite mosquée voisine, pour le rachat de cette synagogue.

Sauf opposition de la mairie, la transaction devrait se faire dès le mois de mai. La nouvelle mosquée devrait pouvoir accueillir 250 fidèles. Le prix de ce bien devrait s'élever à environ 400 000 euros.

Une synagogue déserte depuis des années

Les musulmans de la cité phocéenne sont parfois obligés d'occuper les rues devant des mosquées trop petites pour l'office du vendredi soir, et cette synagogue du Ier arrondissement n'était plus occupée depuis plusieurs années. L'entretien de la synagogue et du rabin devenant trop couteux par rapport au nombre de fidèles, les juifs cherchaient des acheteurs, rapporte la Provence. Le quotidien local explique également que dans ce quartier central, les musulmans sont devenus majoritaires tandis que les juifs désertent et se dirigent vers les VIIIe, XIXe, Xe et XIIIe arrondissement.

"Les juifs d'Algérie, qui se sont installés à Marseille dans les années 1970, avaient choisi ce quartier du 1er arrondissement pour installer leurs commerces parce qu'ils parlaient arabe, c'est donc naturellement qu'ils avaient fondé cette synagogue mais leurs enfants ne sont pas restés dans ce quartier", a expliqué au journal local Michèle Teboul, la présidente de l'antenne marseillaise du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif).

A lire aussi : Ces églises, chapelles... devenues des mosquées 

"Nous prions pour le même Dieu"

Marseille compte plus de 70 000 juifs, soit une des plus grandes communautés de France et d'Europe. Mais avec 250 000 musulmans, l'islam est une religion ultradominante dans la ville. Cette vente était donc logique pour les deux partis et selon Michèle Teboul, "la mairie, du moment qu'il n'y a pas de trouble à l'ordre public et pas de prières dans les rues, n'y voit aucun problème. C'est la marche du temps".

"Je ne vois rien de mal, rien de négatif dans cette opération. C'est vrai que pour les familles de fidèles, il y a un pincement au cœur. Mais nous prions pour le même Dieu, celui de l'amour et de la fraternité. J'espère, bien sûr, qu'il y aura toujours, dans ce lieu, l'esprit de tolérance et de vivre ensemble dont nous avons besoin", a aussi déclaré Zvi Ammar, le président du Consistoire israélite de Marseille depuis dix-sept ans.

Publicité
Ce dernier a ajouté qu'avec les 400 000 euros récoltés, l'association Or Thora compte ouvrir une nouvelle synagogue à Marseille probablement dans le "VIe arrondissement, pas loin de la place Castellane". 

En vidéo sur le même thème : Message d’amour des musulmans devant la synagogue d’Oslo