Appelé pour établir un constat de décès dans le 7e arrondissement de Lyon, un médecin en aurait profité pour subtiliser 100 euros dans le portefeuille du défunt. Il se dit cleptomane.

© AFP

Le 8 août dernier, les pompiers ont découvert le corps sans vie d’un homme de 65 ans dans son appartement du 7e arrondissement de Lyon. La police s’est également rendue sur place, procédant aux constations d’usage. Appelé pour établir le constat de décès, un professionnel de SOS Médecins en a alors profité pour subtiliser 100 euros dans le portefeuille du défunt. Mais une fois le médecin parti, les policiers se sont rendus compte que l'homme avait été délesté de son argent. Ils ont alors tous demandé à être fouillés pour éviter les accusations de vol. Blanchis, les policiers se sont donc rapidement tournés vers la piste du médecin qui est resté injoignable toute la soirée.

Cleptomane depuis l’enfance

Publicité
Il sera finalement interpellé le lendemain, reconnaissant tout de suite les faits. Il semblerait qu’au moment de rédiger le certificat de décès, ce qui impliquait de prendre la carte d’identité du mort dans son portefeuille, le médecin en aurait profité pour subtiliser deux billets de 50 euros au défunt. C’est en s’isolant dans la cuisine qu’il en a profité pour dérober l’argent. Inconnu des services de police jusqu’à cette sordide histoire, il a admis être cleptomane depuis l’enfance. Une enquête est en cours sur toutes les interventions de ce type effectuées par le médecin afin d'évaluer le montant du butin à son actif.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :