Le rappeur sulfureux Booba s’est exprimé au sujet des attentats qui se sont produits en janvier à Paris. D'après lui, "Charlie Hebdo a pris des risques".

A l’occasion de la sortie de son septième album, le rappeur Booba a accordé une interview au Parisien. Dans cet entretien, Booba a déclaré au sujet de l’attaque terroriste survenue à Paris : "J'étais ni Charlie, ni pas Charlie". Le rappeur a expliqué que s’il comprenait l’indignation des gens, il comprenait également l’indignation de certains musulmans qui ont eu le sentiment d’être insultés par un journal. Avant d’ajouter, toutefois, qu’il "ne cautionne pas de tels actes terroristes".

"Quand on joue avec le feu, on se brûle"

D’après le rappeur des Hauts-de-Seine, "Charlie Hebdo a pris des risques". "Quand tu t’attaques à une religion, tu sais que des extrémistes peuvent réagir ainsi. Il ne faut pas être surpris", a-t-il estimé. Pour Booba, il y a une différence entre la liberté d’expression et l’insulte. "J'étais étonné que ça ne se soit pas passé avant, parce que ce n'est pas la première fois qu'ils avaient fait des représentations du prophète", a considéré la star du rap français. Avant de conclure : "Quand on joue avec le feu, on se brûle".

Lire aussi - Rohff-Booba: l'art de clasher

Publicité
Booba, connu pour ses nombreux clashs avec d’autres rappeurs, vit actuellement aux Etats-Unis. Il est de confession musulmane mais se dit non pratiquant. Booba crée fréquemment la polémique en raison des paroles violentes et sexistes de ses morceaux de rap. L'urgentiste et chroniqueur à Charlie Hebdo, Patrick Pelloux, a réagi ce mardi aux propos polémiques du rappeur. "Il ferait mieux de chercher l'intelligence plutôt que de chercher à justifier les terroristes et de se mettre du côté de ceux qui ont tué des femmes, des enfants, des dessinateurs, des journalistes, des ouvriers, des musulmans, des juifs", a-t-il déclaré dans une interview donné à Sud Radio. "Les jeunes sont beaucoup plus intelligents que lui, et à mon avis ils feraient mieux d'écouter autre chose", a ensuite estimé Patrick Pelloux qui envisage de poursuivre Booba en justice pour apologie du terrorisme.

Vidéo sur le même thème : Booba et La Fouine se battent à Miami