Des théories catastrophistes placent l’apocalypse cette semaine à cause de l’éclipse lunaire, de l’arrivée supposée d’un astéroïde et même des déclarations de Laurent Fabius.

La fin du monde devait avoir lieu le 21 décembre 2012 et pourtant nous sommes encore là. Cette fois-ci, les théoriciens de l’apocalypse ont plus d’arguments. Selon eux, la catastrophe ultime aura lieu cette semaine. Ils ne donnent pas de date précise mais celle-ci serait liée à l’addition de plusieurs éléments.

Il y a tout d’abord l’éclipse lunaire attendue dans la nuit de dimanche à lundi qui colorera la Lune de rouge, un augure funeste. Dans la Bible, il est indiqué : "Le soleil se changera en ténèbres, et la lune en sang, avant l'arrivée du jour de l'Eternel, de ce jour grand et terrible".

A lire aussi : Une "super-Lune de sang" sera bientôt visible depuis la France

Le révérend Efrain Rodriguez assure de son côté avoir eu une "vision divine" de l’apocalypse. Elle aura lieu selon lui avec l’arrivée d’un astéroïde de 4 kilomètres de diamètre qui provoquera un tremblement de terre de niveau 12 sur l’échelle de Richter et un raz-de-marée de plus de 90 mètres de haut. La Nasa a publié fin août un communiqué démentant cette théorie. Malgré cela, la prophétie du révérend circule toujours.

Laurent Fabius a participé sans le vouloir

Publicité
"Nous avons 500 jours pour éviter une catastrophe climatique", a indiqué le ministre français des Affaires étrangères le 13 mai 2014. Les adeptes des prévisions de la fin du monde ont immédiatement réinterprété ces propos. Mais Laurent Fabius faisait en réalité référence aux attentes de la conférence internationale sur le climat organisée à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015.

Vidéo sur le même thème - Éruption du volcan Calbuco : des images de fin du monde