Depuis mercredi matin, les alentours de la maison de Johnny Hallyday, à Marnes-la-Coquette, sont envahis par les fans et les journalistes. Afin de préserver l’intimité des proches du chanteur dans ce moment délicat, un important dispositif a été mis en place.  

Depuis mercredi matin, le ballet devant La Savannah, la villa de Johnny Hallyday à Marnes-La-Coquette est incessant. C’est là que le chanteur s’est éteint le 6 décembre, emporté par un cancer des poumons. Fans et journalistes se sont précipités sur place, pour se recueillir ou pour recueillir la parole de ceux à qui il manque le plus. Pour assurer la sécurité de la villa, un dispositif a été déployé.

"Il s'agit d'une procédure classique en cas d'affluence autour du domicile d'une personnalité, décédée ou non", indique une source policière à L'Express. Peu avant 8 heures, mercredi matin, des barrières étaient installées devant la maison -  l'éloboration et la mise en place de ce dispositif sont entre autres assurées par la direction de l’ordre public et de la circulation (DOPC) - et une dizaine de cars de CRS étaient dépêchés sur place précise 20minutes

La question du financement de la préfecture de police de Paris

Publicité
Pour savoir qui paye pour assurer la sécurité de la villa Savannah, il faut se tourner vers le budget de la préfecture de Paris, dont dépendent les CRS et les membres de la DOPC mobilisés. Or le financement de cette institution est double. Une partie est financée par l’Etat, il s’agit des missions qui relèvent de la police nationale. C'est alors le budget de la police nationale (10,5 milliards en 2017), qui est concerné. L’autre partie du budget est voté par le Conseil de Paris. Cette partie-là se répartit comme suit, ainsi que le précise un rapport du Sénat : la ville de Paris est le plus gros contributeur , 44%, ensuite l’Etat, 18%, les départements, 16%, et les communes et produits divers, 11% chacun.

La préfecture de police intervient sur le territoire de la capitale mais également en Seine-Saint-Denis, dans les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne.

Comme le rappelle Gala, le dispositif de sécurité avait été pensé depuis longtemps.

Vidéo sur le même thème : Johnny Hallyday sera inhumé à Saint-Barth

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité