Mediapart a révélé ce mercredi une nouvelle vidéo de l’interpellation musclée qui a eu lieu à Joué-les-Tours ce dimanche. Une scène filmée par un habitant du quartier et qui pointe du doigt l’attitude des policiers. Ces images viennent remettre en cause la version des policiers.

La polémique ne semble décidément pas près de retomber. Une nouvelle vidéo de l’interpellation musclée, effectuée par des agents de police à Joué-les-Tours ce dimanche, a été révélée par Mediapart ce mercredi. Il s’agit des premières minutes de la scène. Des images qui viennent remettre en cause la version des policiers.

Une scène confuseDans la première vidéo, intitulée « Honte à la police française », et mise en ligne dimanche par un habitant du quartier de la Rabière à Joué-les-Tours, où se sont déroulés les faits, on voit deux agents de police aux prises avec les occupants d’une voiture à l’occasion d’une interpellation musclée. Une femme tente visiblement de s’interposer pour empêcher le menottage de l’un des hommes. On la voit ensuite se faire matraquer et asperger de gaz lacrymogène par l’un des policiers.

« La vidéo peut être choquante quand on ne connaît pas les faits »« La vidéo peut être choquante quand on ne connaît pas les faits » a ensuite expliqué Gaëlle James, responsable de Synergie Officiers, second syndicat d’officiers de la police nationale. Elle a indiqué comment les choses s’étaient déroulées ce dimanche matin : les policiers ont croisé  une voiture roulant à vive allure et faisant des embardées. Ils ont alors stoppé le véhicule et constaté que ses occupants étaient alcoolisés. Le ton serait rapidement quand les agents ont voulu contrôler leur taux d’alcoolémie. Le conducteur, qui roulait également sans permis, a alors été interpellé. L’une des femmes aurait alors tenté de subtiliser la radio de l’un des policiers et l’aurait « mordu au sang à trois reprises ». Le policier l’aurait alors matraquée pour se dégager. Ce sont ces derniers détails qui sont remis en cause par la nouvelle vidéo.

Publicité
« Ah l’enculé, il me mord »Selon ces images, qui ont été mises en ligne par l’auteur même de la première vidéo, il semblerait que ce soit l’homme interpelé qui ait mordu le policier et non la femme, indique Mediapart. On peut entendre l’un des policiers crier : « Ah l’enculé, il me mord ». L’enquête qui a été ouverte ce mardi devrait donc faire toute la lumière sur les circonstances exactes de ces événements.

Publicité