Cette année, les feux de forêt ont été plus denses que les années précédentes. Retour sur ses nombreux incendies qui ont ravagé la France.

Cette année, la sécurité civile de Nîmes Garons, dans le Gard, a volé près de 20 000 heures pour lutter contre les nombreux incendies qui ont ravagé surtout l’Est de la France, a révélé mardi France 3. Au total, c'est près de 16 000 hectares de forêts qui ont été décimés au cours de l’été contre 10 000 hectares l’année précédente. Les sapeurs-pompiers du Gard ont lutté contre 60 feux de forêt et 507 incendies périurbains dans le département. Résultat, l'été 2017 est le pire été en matière de feux de forêt depuis 2003, où le pourtour de l’arc méditerranéen avait perdu 60 000 hectares de forêts.

Une campagne de lutte contre les incendies de forêt a été mise en place à partir du mois de juillet, et ce, jusqu’au mois de septembre voire octobre.

"Plus on vole, plus on casse"

Au cours d'une conférence de presse, le chef de la nouvelle base de sécurité civile de Nîmes Garons, Roger Gennaï, a rappelé que les incendies avaient d'autres conséquences, notamment matérielles. "Plus on vole, plus on casse", a-t-il déclaré. Et pour cause, un Canadair a été endommagé lors d’un écopage jugé compliqué sur le Rhône, où une trentaine d’hectares ont été incendiées.

Publicité
Mi-juillet, Le Syndicat du personnel navigant dans l’aéronautique civile (SNPNAC) dénonçait également de nombreux problèmes opérationnels liés à ces feux ravageurs. Certains appareils étaient totalement indisponibles parce qu'en maintenance, et le SNPNAC menaçait donc de faire grève. 20 Minutes rapporte que de son côté, la Sécurité Civile dément les accusations du syndicat.

En vidéo sur le même thème : Canicule, feux de forêt… "La pire année depuis 2003", selon Gérard Collomb

mots-clés : France, été

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité