Le général de Villiers, chef d’état-major des Armées, vient d’annoncer sa démission. Depuis plusieurs jours, il était en conflit ouvert avec Emmanuel Macron au sujet de la baisse du budget alloué à la Défense du pays. 

Pierre de Villiers rend son képi. Général et chef d’état-major des Armées, il a annoncé sa démission ce mercredi matin dans une lettre rendue publique. "J’assume les responsabilités de chef d’état-major des armées depuis trois ans et demi. Je suis pleinement conscient de l’honneur qui m’est fait, de la confiance qui m’a été accordée et des devoirs qui sont attachés à cette fonction", a posé en préambule celui qui venait d’être prolongé à son poste jusqu’en juillet 2018. "Dans les circonstances actuelles, je considère ne plus être en mesure d’assurer la pérennité du modèle d’armée auquel je crois pour la protection de la France et des Français, aujourd’hui et demain, et soutenir les ambitions de notre pays, a-t-il ensuite expliqué. Par conséquent, j’ai pris mes responsabilité en présentant, ce jour ma démission au Président de la République, qui l’a acceptée".

Publicité
"Je suis votre chef"Les tensions entre le chef de l’Etat et le chef d’état-major des Armées sont fortes depuis plusieurs jours. La semaine dernière, et alors qu’une baisse du budget alloué à la Défense venait d’être annoncée, le militaire avait vivement critiqué cette mesure. Pierre de Villiers avait ensuite menacé de démissionner tandis qu’Emmanuel Macron avait profité d’un discours devant les militaires de l’Hôtel de Brienne à Paris pour lui répondre vertement. "Je suis votre chef (…) Je considère qu’il n’est pas digne d’étaler certains débats sur la place publique", avait-il lâché dans une allusion à peine voilée au général.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité