Renvoyé en correctionnelle par les juges lillois, Dominique Strauss-Kahn attend son procès pour « proxénétisme aggravé en réunion ». D’après l’ordonnance de renvoi consultée par Le Figaro, DSK serait décrit par les juges comme le « pivot central » de l’affaire du Carlton.

© AFP

En juin dernier, le parquet de Lille avait requis un non-lieu en faveur de DSK, poursuivi pour « proxénétisme aggravé en bande organisée ». Le 26 juillet dernier, les juges d’instruction en charge de la désormais célèbre affaire du Carlton de Lille ont finalement décidé de renvoyer Dominique Strauss-Kahn devant le tribunal correctionnel pour « proxénétisme aggravé en réunion ». Dans l’ordonnance de renvoi, que Le Figaro a pu consulter, les juges estiment que DSK était le « pivot central » de l’affaire et que « ces soirées ne s’organisaient pas sans lui ».

Une véritable « consommation sexuelle »Décrit comme le « roi de la fête » par les magistrats, ces derniers notent que Dominique Strauss-Kahn « conservait la main sur la programmation des soirées, lesquelles ne s'organisaient qu'en fonction de ses disponibilités d'agenda », et parlent, d’après les déclarations des jeunes femmes auditionnées, de « consommation sexuelle » et de « carnage avec un tas de matelas au sol ». « Il n'était nullement question de libertinage, mais d'abattage et de commandes de prestations » écrivent encore les juges, cités par Le Figaro.

DSK « pivot central » de l’affaireSelon les juges, DSK ne pouvaient ignorer que les jeunes femmes présentes lors de ces parties fines étaient des prostituées rémunérées, une affirmation sur laquelle il a jusqu’ici basé sa ligne de défense. L’ancien directeur du FMI était selon eux le « pivot central » des échanges de SMS. Ils indiquent également qu’il aurait « accompli un acte matériel de proxénétisme » en mettant à disposition, pour ces soirées, un appartement loué par ses soins.

Publicité
Une volonté de « brouiller les pistes »Enfin, ils accusent DSK d’avoir voulu « brouiller les pistes ». « Sachant que ses besoins et ses exigences sexuels nécessitaient que lui soient fournies des partenaires « sûres »  en terme de prestation et de discrétion, il avait, grâce à son statut et ses relations privilégiées avec le milieu nordiste, savamment placé des écrans entre leur emploi et lui-même, en confiant à Fabrice Paszkowski (un entrepreneur soupçonné d’avoir fourni les prostituées, ndlr) le soin de recruter les « candidates » à consommer ». Le procès devrait s’ouvrir d’ici 2014. DSK risque 10 ans de prison et 1,5 millions d’euros d’amende pour le délit de « proxénétisme aggravé en réunion ».

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publiez votre commentaire

4 commentaires

je ne tiens pas à défendre

Portrait de kikou10

je ne tiens pas à défendre DSK qui présente tous les signes d'un obsédé sexuel, mais il serait intéressant de connaître le rôle exact de toutes ces femmes ? Etaient-elles attachées ? violées ? droguées ? ou parfaitement consentantes ! Pour moi des femmes qui se participent à ce genre de fête, ce sont tout simplement des putes ! Que vont faire les juges contre Elles ?? De plus de gauche comme de droite je suis sûre qu'il y en a bien d'autres qui participent à ce genre d'orgie qui existe depuis l'antiquité.

Votez pour ce commentaire: 

Comme vous le précisez, les

Portrait de bachibouzouc

bachibouzouk

Comme vous le précisez, les femmes qui participaient à ces fêtes étaient des prostituées et c'est bien là le problème. Le Code Pénal prévoit que concourir sciemment à un acte de prostitution est passible d'une sanction pénale.C'est d'ailleurs pour cette raison que DSK a essayé de faire croire qu'il ignorait que c'était des prostituées, laissant ainsi entendre qu'elles étaient là pour ses beaux yeux. Difficile à croire, tout de même.
Si ces femmes avaient été "attachées, violées ou droguées", on tomberait dans un tout autre registre.
En fait, à l'heure actuelle on le poursuit pour proxénétisme et c'est évidemment beaucoup plus grave.

Votez pour ce commentaire: 

Il est heureux que cet

Portrait de leli

Il est heureux que cet individu ait été démasqué a temps,vous vous imaginez  les dégats qu'il aurait pu faire en étant président de la république? Et  ce ne sont pas "les éléphants" du P.S qui l'auraient  dénoncé! Car il est évident que dans les milieux politiques tout le monde savait ! Mais ce "monsieur"  avait de l'argent,une situation enviable,marié a Sinclair qui,elle non plus ne pouvait ignorer,quelle engeance ! Après cela ayez confiance dans notre personel politique !

Votez pour ce commentaire: 

Un personnage vraiment peu

Portrait de bachibouzouc

bachibouzouk

Un personnage vraiment peu reluisant. On peut se demander comment Anne Sinclair a pu "tenir" si longtemps. Etait-elle donc prête à tout supporter pour devenir Première Dame ....

Votez pour ce commentaire: 

Publicité