Deux mois après les attentats de Paris, l'un des proches d'Amédy Coulibaly, le tueur de l'Hyper Cacher, a été mis en examen. 

Mise à jour 16h30 : Le second proche d'Amedy Coulibaly déféré ce vendredi 13 mars a également été mis en examen selon le parquet de Paris.  

 

Plus de deux mois après les attentats de Paris, une nouvelle connaissance d'Amédy Coulibaly est mise en examen. Il s'agit de l'un des suspects qui a été présenté à un juge ce vendredi 13 mars après avoir été placé en garde à vue ce lundi. 

Le suspect a été mis en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. Il avait rencontré Amédy Coulibaly à la prison de Villepinte et avait échangé près de 600 SMS avec ce dernier entre septembre 2014 et le 6 janvier 2015 selon BFM TV

Le suspect identifié grâce à l'ADN trouvé sur le taser d'Amédy Coulibaly 

Quatre personnes soupçonnées d'avoir eu des liens avec le tueur de l'Hyper Cacher avaient été placées en garde à vue ce lundi. Parmi elles, deux ont été déférées devant un juge. L'ADN de l'homme qui a été mis en examen ce vendredi a été retrouvée sur le taser appartenant à Amédy Coulibaly.

Publicité
D'après les informations de l'AFP, l'autre suspect déféré est le compagnon d'une gendarme qui faisait elle aussi partie des quatre personnes en garde à vue depuis ce lundi. La garde à vue de cette dernière a cependant été levée mercredi.

Depuis les attentats, cinq personnes ont été mises en examen pour avoir apporté leur aide logistique à Amédy Coulibaly. Quatre d'entre elles avaient été mises en examen fin janvier. 

 

En vidéo sur le même thème - Quatre proches de coulibaly en garde à vue : ce que l'on sait des présumés complices