Le présumé terroriste, Sid Ahmed Ghlam, mis en examen pour un projet d’attentat et assassinat vendredi dernier, aurait eu des liens avec Chérif et Saïd Kouachi.

Les enquêteurs soupçonnent une possible connexion entre Sid Ahmed Ghlam, l’étudiant algérien soupçonné de fomenter des attaques contre des églises à Villejuif dans le Val-de-Marne, et les frères Kouachi, les auteurs des attentats de Paris. D’après Le Canard Enchaîné, la police a enfin découvert que Sid Ahmed Ghlam fréquentait la filière parisienne des "Buttes-Chaumont".

Lire aussi - Attentat déjoué : qui est Sid Ahmed Ghlam ?

Cette dernière organisait des départs pour l’Irak entre 2004 et 2005. Plusieurs de ses membres sont actuellement en Syrie. Le présumé terroriste de 24 ans était en contact avec un individu se trouvant vraisemblablement en Syrie avait indiqué François Molins, le procureur de la république de Paris. C’est auprès de Farid Benyettou, "l’émir" de cette filière que les frères Kouachi se seraient radicalisés.

Lire aussi - Attentat déjoué à Paris : en fait, tout s’est joué au hasard

Sid Ahmed Ghlam vivait près du domicile des Frères Kouachi

Par ailleurs, les enquêteurs se sont rendu compte que l’étudiant en informatique avait résidé en 2013 et 2014 dans le quartier de la Croix-Rouge à Reims, à proximité du domicile des frères Kouachi. Cette adresse avait été donnée au moment de sa demande de naturalisation effectuée à la préfecture de police de Paris il y a quelques semaines seulement. D’après l’hebdomadaire satirique cette adresse aurait dû interpeller les fonctionnaires de la préfecture. Pour l’instant le parquet de Paris n’a pas confirmé ces informations.

Lire aussi - Attentat déjoué : qui sont les trois personnes placées en garde à vue ?

Publicité
Le Canard Enchaîné estime également que Bernard Cazeneuve s’est mépris lorsqu’il a affirmé après l’arrestation de Sid Ahmed Ghlam que la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) avait "fait tout ce qu’elle devait faire". Vendredi dernier, le présumé terroriste a été mis en examen et placé en détention provisoire pour un projet d’attentat contre des églises et le meurtre d’Aurélie Châtelain à Villejuif. Trois personnes, soupçonnées d’être des complices de Sid Ahmed Ghlam, ont été arrêtées le week-end dernier.

Vidéo sur le même thème : Attentat évité : des liens soupçonnés entre Sid Ahmed Ghlam et les frères Kouachi ?