Voilà près de trois mois que les Ajacciens (Corse) sont privés de leur courrier. Depuis le 23 mai, certains facteurs ont stoppé leur activité suite à l'instauration d'une nouvelle mesure mise en place par la direction de La Poste.

Cela fait exactement 84 jours ce jeudi. Presque trois mois que certains habitants d'Ajaccio (Corse) sont privés de leur courrier à cause d'une grève débutée le 23 mai dernier. Et c'est dans l'indifférence générale que se déroule ce conflit qui peine désormais à se faire comprendre, a déploré le quotidien régional Corse Matin ce mercredi.

Depuis la fin mai, certains facteurs sont en grève à cause de l'instauration "en force" de tournées sécables. Ces dernières imposeraient aux facteurs présents de se partager entre-eux les tâches des absents ce qui aurait pour conséquence une supression de postes. Le fait que la direction de La Poste indique n'avoir jamais rien communiqué concernant une telle réorganisation du travail ne change rien : chacun campe sur ses positions. En plus de laisser de potentielles négociations au point mort, cette obstination laisse les boîtes aux lettres au chômage technique. De ce fait, bon nombre de locaux ne reçoivent plus leur courrier, parfois très attendu.

A lire aussi :Ajaccio : il casse le fauteuil de Napoléon en s’asseyant dessus !

Publicité
La grogne des carrossiersSelon Corse Matin, seule la récente colère des artisans, et notamment celle des carrossiers, a permis de remettre le dialogue en route. Ces derniers voyant leur activité complètement bloquée ne pouvant correspondre avec les compagnies d'assurances ont en effet menacé de "tout casser".

Vidéo sur le même thème : La grève postale pénalise l'économie d'Ajaccio