Maëlys a disparu dans la nuit du 26 au 27 août à Pont-de-Beauvoisin, dans l’Isère. Depuis, un homme a été mis en examen et de nouveaux éléments à son sujet ont été révélés ce jeudi.

La petite Maëlys, 9 ans, a disparu dans la nuit du 26 au 27 août alors qu’elle assistait à un mariage à Pont-de-Beauvoisin dans l’Isère. Le dimanche 3 septembre, un homme de 34 ans, Nordahl Lelandais a été mis en examen et écroué pour "enlèvement et séquestration ou détention de mineur de 15 ans". Ce dernier continue de clamer son innocence malgré un faisceau d'indices très troublant.

Selon un reportage de Paris Match publié ce jeudi, celui-ci ne figurait pas dans la liste des convives du mariage. L’homme aurait insisté "un peu lourdement à sa manière" pour y participer, a indiqué l’hebdomadaire. Finalement reçu pour le vin d’honneur, l’homme aurait consommé et vendu de la drogue pendant la soirée, a précisé le magazine. Au moment de la disparition de la fillette annoncée par le DJ, le suspect se serait éclipsé alors que tous les invités s’étaient mis à la recherche de Maëlys.

A lire aussi : Affaire Maëlys : l’étrange comportement du suspect avec les enfants du mariage

Un comportement étrange avec les enfants

Des invités du mariage ont jugé troublant le comportement du suspect avec les enfants. "Visiblement, il n'a pas eu un comportement adéquat avec eux", a rapporté une source proche du dossier à Paris Match. Plusieurs témoins ont également assuré avoir vu Nordhal Lelandais s’immiscer dans la pièce où les enfants des convives se reposaient. C'est dans cette pièce que l’individu aurait montré des photos de chiens à Maëlys.

Par ailleurs, lors de sa première garde à vue, l’homme a omis de confier aux enquêteurs qu'il possédait un second téléphone portable prétextant que la ligne était en cours de résiliation, a révélé Le Dauphiné Libéré. Le suspect a expliqué l’avoir résiliée car "il n'en avait plus besoin et que cette ligne fonctionnait mal", a justifié son avocat, Me Bernard Méraud. Cependant, la résiliation ne serait en fait intervenue qu'une semaine après la disparition de Maëlys et le portable aurait été utlisé pendant la soirée du mariage, a ajouté le quotidien régional. 

Une vidéo de l'homme lavant sa voiture

D'après les informations de BFMTV, le suspect a été filmé par une caméra de vidéosurveillance à une station de lavage, le 27 août dernier. Sur les images, il est vu en train de laver sa voiture pendant une heure et demie. Par ailleurs, l'homme aurait utilisé pour son coffre un produit puissant normalement utilisé pour les jantes. Celui-ci est capable de tromper l'odorat des chiens et effacer de nombreuses traces, a expliqué LCIDes traces d’ADN de Maëlys ont en outre été retrouvées sur le tableau de bord.

Nordhal Lelandais avait expliqué qu’il avait lavé son véhicule dans le but de le vendre.

Publicité
Ce jeudi, comme l’a révélé Le Dauphiné Libéré, le suspect a été transféré et placé en isolement au centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier (Isère). L’homme subissait de nombreuses menaces de mort de la part de ses codétenus depuis son incarcération le 3 septembre dernier, a précisé le quotidien régional. 

Vidéo sur le même thème : Disparition de Maëlys: ces indices compromettants pour le principal suspect