Véronique Genest a officialisé sa candidature comme suppléante de Jonathan-Simon Sellem, candidat sans étiquette, aux élections législatives partielles pour la 8e circonscription des Français de l'étranger.

Julie Lescaut tentait de concilier les difficiles exigences du métier de commissaire de police avec celles de sa vie de famille. Véronique Genest saura-t-elle elle concilier celles de femme politique et de comédienne ? C'est la question qui se posera sans doute pour l'héroïne deTF1, si la liste de Jonathan-Simon Sellem, pour laquelle elle est suppléante, venait à être élue. Alors qu'Oliver Minne a fait un petit tour de piste et puis s'en va, l'actrice de 55 ans a confirmé via Twitter sa volonté de postuler.

Depuis l'annulation des élections législatives pour la 8e circonscription des Français de l'étranger, les choses se sont précipitées. La socialiste Daphna Poznanski-Benhamou a vu ses comptes de campagnes invalidés. Le Conseil constitutionnel ayant assorti sa décision d'une mesure d'inéligibilité, Jonathan-Simon Sellem a décidé de tenter sa chance. Sans étiquette, celui qui a fondé le site web israélien francophone JSS News a déclaré : "Le fait qu'elle connaisse bien Israël mais aussi l'Italie la rend tout à fait légitime" rapporte le HuffPost.

Publicité
"Quand ils ont appris notre projet de candidature, certains partis se sont proposés de nous offrir une plateforme politique plus large" a continué le Franco-Israélien de 30 ans. Plusieurs formations politiques seraient sur le coup. Si un partenariat avec le FN est exclu, l'UDI et l'UMP sont sur les rangs. Véronique Genest aura-t-elle le même flair que Julie Lescaut pour trouver le chemin du succès ? Réponse au prochain épisode.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :