Valérie Boyer a posé une question à Manuel Valls sur son blog ce jeudi au sujet du financement du groupe féministe les Femen. La députée UMP souhaitait avoir des éclaircissements au sujet des soutiens financiers dont bénéficie le mouvement.

© AFP

"La question à l'heure actuelle est donc de savoir qui finance le mouvement" des Femen, a écrit la députée UMP, Valérie Boyer, sur son blog ce jeudi. Cette question est destinée à Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur, afin d’en savoir plus au sujet des soutiens financiers dont bénéficie le groupe féministe.

Valérie Boyer demande notamment à Manuel Valls de confirmer les allégations selon lesquelles "des collectivités locales telles la Mairie de Paris" accorderaient des "subventions et aides en nature" aux Femen.

La députée qualifie les actes de ces militantes comme étant des "profanations obscènes de lieux sacrés" qui "démontrent l'irrespect de ces femmes pour les croyances intimes des personnes."

Une interrogation qui date

"Madame Valérie Boyer demande donc à Monsieur le Ministre de l'Intérieur de bien vouloir indiquer aux Français les modes de financement de l'association Femen, la nature des revenus de leurs membres notamment les éventuelles prestations sociales qui leur sont octroyées", a-t-elle posté avant d'ajouter : "et s'il considère que les troubles à l'ordre public engendrés par ce mouvement sont acceptables au nom d'une liberté d'expression qui ne respecterait plus les croyances intimes de chacun".

Ce n’est pas la première fois que Valérie Boyer s’interroge à ce sujet. Le 16 février dernier, elle avait posté sur son compte Twitter : "qui sont les FEMNEN ? Qui les subventionne ? D'où viennent-elles? Comment décident-elles? J'attends 1(vrai!) reportage avec impatience".

Publicité
Les Femen est groupe féministe dirigé par l’Ukrainienne Inna Shevchenko.  Apparu en 2008, ce mouvement fait depuis beaucoup parler de lui. Le 20 décembre dernier une militante a mimé un avortement avant d'uriner devant l'autel de l'église de la Madeleine, à Paris. Début décembre, cinq Femen avaient également uriné sur la photo du président ukrainien devant l’ambassade de l’Ukraine à Paris.

Vidéo : cinq Femen urinent sur la photo du président ukrainien

Publiez votre commentaire

35 commentaires

lamentable,pauvre france

Portrait de jupiter85

lamentable,pauvre france tombée si bas avec ces bandes de dérangées

Votez pour ce commentaire: 

Pisser sur la voie publique n

Portrait de BCPANORAMA2

Pisser sur la voie publique n'est pas un délit ... Les prieurs du vendredi n'ont qu'à faire de même pour ne pas être embétés par la police de Manuel.

Votez pour ce commentaire: 

je ne sait pas ou vous

Portrait de jojemar

je ne sait pas ou vous habitez maus surment pas en france peut etre dans les halls des hlm en banlieux

Votez pour ce commentaire: 

Si, c'est un délit  mais

Portrait de virtuel051

Si, c'est un délit  mais moins grave que la politique des russes.

Votez pour ce commentaire: 

Il était temps qu'un

Portrait de Lucchesi Jacques

Il était temps qu'un politique - et plus spécialement une femme politique - interpelle le gouvernement sur le scandale des femen en France. Mais y aura-t'il une réponse et une action dans la foulée? Félicitations, néanmoins, à Valérie Boyer ( même si je ne me situe pas dans sa mouvance politique).

Votez pour ce commentaire: 

Elles devraient aller faire

Portrait de aime45

Elles devraient aller faire leur cinéma en arabie saoudite ou autre pays du golfe et là nous pourrions rire .Pour que tout soit naturel pourquoi ne sont elles pas complètement à poil,elles auraient plus de succes et au moins certains viendraient les voir pour leur cul.

Tout ceci est organisé par le pouvoir en place et les complices devront s'en expliquer bientot.

Bonne année les FDS .....

Votez pour ce commentaire: 

Dieudonné ne trouble pas plus

Portrait de BIDEAU gilbert

Dieudonné ne trouble pas plus l' ordre public que les femen. Faut les interdire?    Je serai curieux de savoir pourquoi elles ne vont pas pisser également  dans des  mosquées ou des synagogues ?

Votez pour ce commentaire: 

Sur la voie publique...c'est

Portrait de BCPANORAMA2

Mosquées ou Synagogues?...  On en ferait du casher ou du halal pour chiens avec leurs jolis petis culs.

Et puis sur la voie publique...c'est pas interdit!

Votez pour ce commentaire: 

IL N'Y A SANCTION QUE QUAND

Portrait de marcel.l-d

IL N'Y A SANCTION QUE QUAND ÇA DERANGE LES GAUCHOS ,SINON ALLONS Y GAIMENT ET PROVOQUONS LES REACTIONS ,SURTOUT LE FN ,,.JE SUGÈRE D'ALLER URINER DEVANT UN AUTRE LIEU DE CULTE.POUR VOIR UN PEU LES REACTIONS.JE PENSAI QU'UN PEU DE RESPECT POUR UN LIEU DE CULTE ETAIT DANS LA LOGIQUE DU VIVRE ENSEMBLE ???????

Votez pour ce commentaire: 

Effectivement, je suis d

Portrait de DOUDEUIL

Effectivement, je suis d'accord, pourquoi ce sont toujours les églises que l'on peut profaner? Benetton avait donné le coup d'envoi avec ses pub blasphèmatoires. Pourquoi choisir le catholisisme  comme cible? Le bouf curé n'est vraiment pas mort. Peut-être parce qu'il ne répond pas. Toujours le syndrome de tendre l'autre joue plutôt que celui de l'oeil pour oeil. Mais vraiment si nos impôts servent en partie à cette mascarade alors je ne suis vraiment pas d'accord.

Votez pour ce commentaire: 

Pages

Publicité