Evoqué en fin d’année 2013, le bruit d’un remaniement se fait de plus en entendre ces derniers jours. Selon les informations de L’Opinion, celui-ci pourrait même avoir lieu avant les élections municipales de mars.

©AFP

Un remaniement va-t-il être prochainement avoir lieu à Matignon ? C’est en tout cas ce que croit savoir L’Opinion. Le journal assure en effet que le président François Hollande aurait décidé de changer de Premier ministre et ce, avant les élections municipales. Et alors que, "les remaniements se font généralement après les élections", selon le député PS Pascal Cherki, le chef de l’Etat aurait voulu accélérer le programme pour provoquer "un choc psychologique et politique", explique le quotidien. Le locataire de l’Elysée espèrerait ainsi remporter les municipales qui approchent et qui se présentent particulièrement mal pour la majorité. Selon un récent sondage Ifop pour le Journal du Dimanche, 46% des Français souhaiteraient en effet une victoire du bloc UMP/UDI/FN contre 40% pour le bloc de gauche. Un écart qui serait notamment dû à une gauche "fragmentée avec une déception chez les électeurs de François Hollande".

Claude Bartolone pour succéder à Jean-Marc Ayrault ?Pour redorer le blason de la majorité, le président de la République aurait donc décidé de remplacer la figure du chef du gouvernement. Parmi les personnalités politiques évoquées pour lui succéder, Claude Bartolone semble se distinguer. Le président de l’Assemblée nationale serait en effet, et toujours selon les informations de L’Opinion, le mieux placé pour prendre la place de Jean-Marc Ayrault. Un temps évoqués, Manuel Valls et Michel Sapin seraient respectivement jugés trop clivant ou trop similaire au chef de l’Etat.

Publicité
Les époux Ayrault rassembleraient leurs affairesEt si pour l’instant les cadres et ténors du PS préfèrent ne pas s’exprimer sur ce bruit de remaniement, Thierry Mandon, le député de Seine-Saint-Denis, a toutefois tenu à afficher son soutien à Jean-Marc Ayrault. "Aujourd'hui, je soutiens un Premier ministre qui marque chaque semaine son action réformatrice pour la France, qui est dans une volonté sans faille", a-t-il assuré. Apparemment peu optimiste quant à son avenir au sein de Matignon, le chef du gouvernement se préparerait quant à lui à partir. L’Opinion rapporte que lui et son épouse Brigitte seraient même déjà en train de rassembler leurs affaires en vue d’un départ au début du mois prochain.

Vidéo : Vers un remaniement express ?

 

Publicité