Wallerand de Saint-Just, candidat FN à la mairie de Paris, ensivage, s'il venait à remporter les élections, de détruire la Tour Montparnasse située dans le 15ème arrondissement.

 

Le candidat Front nationnal à la mairie de Paris, Wallerand de Saint-Just, envisage dans un entretien accordé jeudi au Figaro de détruire la Tour Montparnasse si il venait à être élu. Les 210 mètres de hauteur et les 57 étages du gratte-ciel dérangent en effet ce prétendant à l'Hôtel de ville. D'après lui, la plus haute tour parisienne est une "verrue".

Le candidat reconnait cependant que le démentalement de ce building "représente sans doute un coût important". Selon ses calculs la destruction de cette "catastrophe" coûterait un million d'euro de perte par mois. Malgré tout et comparé aux coûts actuels il estime qu' "il faut voir".

De son côté, Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP, a déclaré, sur le plateau du 12/13 Ile-de-France de France 3, que la Tour Montparnasse est "le monument le plus détesté de tous les Parisiens".

De l'amiante dans la Tour Montparnasse

Publicité
Au début du mois de décembre un rapport d'experts mandatés par la préfecture de Paris a pointé une nouvelle fois la présence d'amiante dans la Tour Montparnasse. Cette étude, que Le Monde a pu consulter, intervient huit ans après le début des travaux de désamiantage. Deux cents pompes mesurent en permanence le taux de fibre de minéraux toxiques présents dans l'air du bâtiment. L'amiante n'a pas disparu et les travaux sont actuellement suspendu.

En 2011, la Tour Montparnasse a fêté ses quarante ans

Publicité