Jean-Vincent Placé a fait preuve de beaucoup de sympathie vis-à-vis de Ségolène Royal ce vendredi à Amiens. Selon ses propres mots, il en serait "fan".

À l’occasion des journées parlementaires d’Europe Écologie – Les Verts qui se sont déroulées jeudi et vendredi, Ségolène Royal s’est permise de rendre visite aux élus présents pour les soutenir alors que le débat sur la transition écologie a enfin débuté à l’Assemblée nationale.

C’est au départ de la ministre, qui ne sera restée qu'une petite heure, que Jean-Vincent Placé aurait complimenté la ministre rapporte Le JDD. "Je suis fan, j’assume" a-t-il ainsi lancé. Et le sénateur de l’Esssonne de rajouter : "la première des écologistes au gouvernement, c’est Ségolène Royal ." 

"Du fait de son dynamisme, elle impacte la politique du gouvernement et de Manuels Valls et a réussi à influencer le président de la République. Je n’ai jamais entendu le président de la République parler autant de sujets écolos depuis que je le connais" a voulu préciser le sénateur de l’Essonne, selon les propos rapporté par Le Point. Un éloge qui résonne dans le cœur des écologistes présents ce jour là.

À lire aussi - Ségolène Royal rapelée à l'ordre par Claude Bartolone pour un tweet

Une ministre "ferme", mais à l'écoute

Les écologistes semblent en effet apprécier le soutient de la ministre pour le projet de loi concernant la transition énergétique. Ronan Dantec, sénateur de Loire-Atlantique convient du poids politique de Ségolène Royal qui, selon lui, "a contrebalancé" le départ des écologistes du gouvernement. Pour sa part, Cécile Duflot qui se déclare "vigilente" admet que la ministre sait faire preuve d’écoute rapporte Le JDD.

Publicité
Ségolène Royal qui se sait très attendue sur la question de la transition énergétique a assuré de son côté toute sa détermination. "Les accords que j’ai donnés en commission spéciale engagent le gouvernement et m’engagent. Je serai très ferme" a-t-elle martelé devant les parlementaires écologistes. La ministre qui dit avoir réalisé un travail de "co-construction" sait que la question du financement de cette loi devrait lui donner beaucoup plus de fil à retordre.

À lire aussi - Pour Cohn-Bendit, Hollande est "trop magouilleur" pour comprendre l'écologie

vidéo sur le même thème - Ségolène Royal : idole des verts !