Il est désormais connu sous le nom de Rick Angel et s’illustre auprès des réalisateurs de films pour adultes. Mais avant cela, Guillaume F. travaillait au ministère de l’Intérieur, où il était conseiller ministériel sous l’ère Sarkozy.

© Rick Angel / Facebook

Avant, Guillaume F. avait des ambitions politiques. Ce diplômé de Sciences-Po Grenoble avait même rapidement gravi les échelons, puisqu’après avoir fait ses armes au sein du cabinet de quelques élus locaux de droite de la région Rhône-Alpes, puis comme assistant parlementaire, il était entré, en avril 2008, au ministère de l’Intérieur comme conseiller technique du secrétaire d’Etat UMP Alain Marleix. Mais ça, c’était avant. Désormais, Guillaume F. est connu sous le nom de Rick Angel et s’illustre dans des films porno.

« Mon sort était scellé »Un virage à 180 degrés pour celui qui avait un ambitieux plan de carrière, mais qu’une passion peu avouable a anéanti. « Je travaillais 60 heures par semaine pour gravir les échelons, j’étais carriériste… Et tout ce parcours-là que je construisais depuis dix ans a été anéanti en un après-midi » raconte cet ex-conseiller de l’ère Sarkozy au site Street Press. Deux mois après sa prise de fonction place Beauvau, il reçoit un coup de fil. « C’était le chef de cabinet qui m’annonce qu’ils avaient découvert mes films porno et que cela posait un problème à Michèle Alliot-Marie, ma ministre de tutelle. J’ai tout de suite su que mon sort était scellé » se souvient-il. 72 heures plus tard, il quittait le Ministère, ses affaires dans un carton. Les films qu’il avait tournés à ses heures perdues lui auront donc été fatals.

« Une clé USB est arrivée sur le bureau de Michèle Alliot-Marie »« Je n’ai pas parlé à l’époque parce que je ne voulais pas que ça crée un scandale pour le gouvernement. Mais aujourd’hui je veux qu’on sache ce qu’il m’est arrivé » explique Rick Angel. « On ne peut pas virer une personne pour quelque chose de sa vie privée. Et en plus, je ne pratiquais pas pendant ma fonction ! » s’indigne-t-il, accusant « les hypocrites et les fils à papa » du milieu politique d’avoir torpillé sa carrière. « Une clé USB est arrivée sur le bureau de la ministre Alliot-Marie avec dedans des captures d’écrans des films. Je suis sûr à 90% de qui c’est : un collègue jaloux dans mon cercle politique proche » avance l’ancien conseiller.

Publicité
Son objectif : devenir député« Mon objectif, c’était de me présenter aux législatives de 2012 pour devenir député » confie-t-il. Aujourd’hui, Rick Angel s’est lancé à plein temps dans le X. Il tourne plusieurs films par an et s’est spécialisé avec sa compagne dans les shows par webcam. Une reconversion forcée admet-il. « Je l’ai fait à un moment de ma vie par fantasme avec ma femme et parce que j’ai eu une opportunité. C’était une grossière erreur. J’ai fait des études, j’ai bac + 5 : j’avais un plan de carrière ! »

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité