Lors de son interview télévisée ce dimanche sur TF1, François Hollande a commis une erreur. Il a assuré annuler une augmentation de la CSG… qui n’a jamais existé.

© AFP

Qui a dit que les politiques ne faisaient pas confiance aux journalistes ? Alors que ce dimanche, François Hollande s’expliquait sur TF1 à propos du budget 2014, le président de la République a commis une erreur dans ses propos : "J’ai annulé aussi une augmentation de la CSG qui était annoncée". Or, mis à part la presse, aucun membre du gouvernement n’avait évoqué une augmentation de la Contribution sociale généralisée (CSG). Au contraire, le Premier ministre de François  Hollande, Jean-Marc Ayrault, avait assuré qu’il n’y aurait "pas d’augmentation de la CSG ou de hausse supplémentaire de la TVA" à la sortie du Conseil des ministres. Cette bourde du président de la République n’a évidemment pas laissé indifférents les politiques de droite. "Tel un pompier pyromane, François Hollande nous explique qu'il a empêché la hausse de la CSG qu'il avait lui-même prévu de faire", a affirmé le maire UMP de Nice, Christian Estrosi, ce matin sur RMC.

"Aucune taxe nouvelle"

Publicité
Dans le but de rassurer les Français, François Hollande a assuré ce dimanche qu’"aucune taxe nouvelle" ne devrait voir le jour en 2014. En ce qui concerne l’impôt sur le revenu, le président de la République a indiqué que "les premières tranches du barème vont être aussi allégés". Le président est également revenu sur la Syrie et a assuré qu’une "option miliaire doit demeurer".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :