Le Front National vient à nouveau de faire un peu de ménage dans ses listes électorales. Celle présentée à Rixheim, dans le Haut-Rhin, pour les prochaines municipales vient d’être amputée de l’un de ses candidats en raison de propos plus que douteux sur les nazis, la colonisation ou le mariage gay.

Joris Hanser / Facebook

Le Front National a de nouveau été contraint de faire le ménage parmi ses candidats aux prochaines municipales. Après avoir exclu du parti une candidate des Ardennes qui avait comparé Christiane Taubira à un singe en la qualifiant de « sauvage », le FN vient de prendre des sanctions contre Joris Hanser, candidat à la mairie de Rixheim dans le Haut-Rhin. Le jeune homme de 20 ans vient d’être rayé de la liste présentée par le parti, qui pourrait également prononcer son exclusion.

Des tweets douteuxLe désormais ex-candidat s’est en effet fait remarquer pour les propos douteux qu’il a récemment tenus sur les réseaux sociaux. Après la victoire du FN aux cantonales partielles de Brignoles, il avait fait de l’humour sur Twitter en évoquant l’Occupation nazie. Le tweet a finalement été effacé mais il a ensuite précisé sa pensée, indiquant que le « tweet sur Brignoles, c’était de l’humour, mais on ne peut pas rire de tout ce qu’on veut actuellement », précisant qu’il n’était bien sûr « ni homophobe, ni antisémite, ni raciste ».

Publicité
Dans le même ordre d’idée, Joris Hanser avait, notamment, déclaré sur Facebook que la colonisation s’était avérée être « une chance » pour l’Algérie. Des déclarations qui n’ont pas échappé non plus à la presse locale, qui s’est penchée sur l’activité du jeune homme sur le célèbre réseau social. Le quotidien L’Alsace a ainsi noté, après avoir épluché ses « like », que Joris Hanser était « fan » de l’ancien président bosniaque, Radovan Karadzic, à l’origine de l’épuration ethnique menée au milieu des années 90. Qu’il avait également « liké » la photo de Vladimir Poutine et Bachar al-Assad échangeant une poignée de main, ou encore le Parti radical serbe, dont le président, l’extrémiste Vojislav Seselj, a été inculpé par le tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

A revoir en vidéo : Marine Le Pen agressée par des Femen 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité