Dans la nuit de dimanche à lundi, le maire de Bordeaux a publié sur "son" compte Twitter un message souhaitant un bon ramadan "à tous (ses) frères et sœurs en islam". Il dénonce depuis un piratage de son compte.

C’est l’histoire qui agite en ce moment la twittosphère. Dans la nuit de dimanche à lundi, un message émanant du compte Twitter d’Alain Juppé disait ceci : "Un très bon Ramadan à tous mes frères et sœurs en islam. Que la paix d’Allah soit sur vous."

Sauf que ce message n’a pas été publié sur son compte Twitter. Sur les captures d’écran qui circulent sur les réseaux sociaux, on peut en effet voir le message en-dessous de l’en-tête officiel du maire de Bordeaux, mais il s’agit d’un faux.

A lire aussi Alain Juppé : "J'aime bien regarder une jolie femme, ça donne du plaisir"

Le compte d’Alain Juppé n’a donc pas été piraté : le message a été diffusé sur le compte d’un lycéen de 17 ans spécialiste des montages satiriques et qui officie sous le pseudonyme "Candide" sur Twitter, indique Le Figaro.

Alain Juppé ne portera pas plainte finalement

Le maire de Bordeaux, n’ayant pas apprécié la petite blague, avait dans un premier temps annoncé vouloir porter plainte avant de se raviser mercredi. Dès l’annonce de cette plainte, de nombreux internautes avaient voulu apporter leur soutien au lycéen avec le mot-clé #FreeCandide. 

Publicité
"Bon nombre de twittos de la 'sphère politique' m'ont dit que cette polémique ferait perdre la primaire à Alain Juppé du fait du ridicule de cette histoire. Un homme ayant 35 ans de vie politique derrière lui porte plainte contre un montage d'un ado de 17 ans qui n'est même pas injurieux. Cette histoire ne l'honore pas", a réagi de son côté le lycéen, interrogé par Buzzfeed

Vidéo sur le même thème : Avec Juppé, les mamies dansent et Internet chavire !

Publicité