Chargé d'histoire, Israël l'est aussi en découvertes. Si les touristes sont nombreux à se rendre à Tel-Aviv, la région de la Mer Morte et la cité de Jérusalem sont, elles aussi, incontournables. L'office de tourisme israélien nous a proposés de partir les découvrir. 

©Brice Lahaye

Région de la Mer Morte 

La région de la Mer Morte offre une multitude de visites et activités afin de découvrir l'histoire du pays. Mais pas seulement. C'est aussi le lieu idéal pour les cures et vacances placées sous le signe du bien-être. 

Les bienfaits de la Mer Morte 

Nombreux sont en effet les touristes à se rendre dans la région pour se refaire une santé. La Mer Morte est réputée depuis des milliers d'années pour ses nombreux bienfaits. Le coin le plus bas du monde (-400 mètres par rapport au niveau de la mer) accueille aujourd'hui des étrangers du monde entier et atteints de certaines pathologies de la peau, venus se baigner (ou plutôt flotter) dans son eau très salée. Des baignades qui s'accompagnent de nombreux traitements et séances de bien-être (soins à la boue, au souffre...) proposés dans les hôtels et spa présents dans la région. 

Un vrai "traitement climatique", selon le docteur Marc Harari, dermatologue au Lot Hotel. "Il y a le soleil, l'eau, l'air mais pas de médicament. C'est un traitement médical mais tout à fait naturel", explique le spécialiste. Pour en ressentir les bienfaits, il est conseillé de s'y baigner trois à quatre fois par jour - pas plus de 20 minutes - pendant deux semaines. Une cure qui n'est toutefois pas réservée à tous, avec des risques pour les personnes souffrant notamment de maladies auto-immunes, d'insuffisance rénale ou encore de cancer de la peau. 

Ein Gedi (kibboutz) 

Les visites dans la région sont également pléthore. C'est ainsi un lieu unique en son genre qu'accueille Ein Gedi : un kibboutz qui fait office de véritable oasis en plein désert. Pour rappel, le kibboutz est un genre de village communautaire créé au début du XXe siècle par le mouvement sioniste d'influence socialiste. Si la dimension socialiste a peu à peu disparu depuis la fin des années 70 pour laisser place à une vision plus capitaliste, on y découvre pourtant encore comment se sont bâties ces collectivités. Un passage ou un séjour dans ce kibboutz sera également l'occasion de découvrir son superbe jardin botanique. 

Le désert de Judée 

Une jeep et c'est parti pour deux heures dans le désert de Judée. Un lieu extraordinaire qui semble hors du temps, où la vie n'est pas (ou très peu) présente. Accompagné d'un Bédouin (peuple nomade quasiment disparu de cette région aride du pays), la découverte de ces montagnes s'accompagne d'informations sur la flore, les oueds et les ravines qui se trouvent dans cette réserve naturelle, mais aussi d'anecdotes sur le mode de vie passé des Bédouins dans la région. On découvre notamment comment créer du savon pour se laver à partir de simples plantes à frotter dans ses mains. Un vrai dépaysement. 

Masada et Qumran 

Classé au patrimoine mondial de l'Unesco, le site de Masada accueille les vestiges d'une forteresse construite par Hérode le Grand, à plus de 450 mètres au-dessus de la Mer Morte. Le lieu représente depuis longtemps l'héroïsme des Juifs contre les Romains, qui ont préféré brûler l'ensemble de ce qu'ils avaient construit et se suicider plutôt que de céder face aux légionnaires. 

Publicité
Après avoir fait un tour à Masada, il faudra évidemment se rendre à Qumran, où ont été trouvés les célèbres manuscrits de la Mer Morte. S'ils sont aujourd'hui conservés à Jérusalem, le lieu de leur découverte permet tout de même d'en apprendre un peu plus sur ces 870 écrits saints, attribués à la communauté des Esséniens.