Revue du web
Avec Atlantico
Au Proche-Orient, le Hamas et Israël ont pris pour habitude de ne pas rendre à l'ennemi les corps des soldats tués au combat, afin de les utiliser comme monnaie d'échange contre des otages ou d'autres corps. Un cercle vicieux qui n'arrange personne et empêche les familles des victimes d'inhumer leurs morts en paix.
Revue du web
Avec Atlantico
"Il est regrettable de voir la France prendre des mesures susceptibles d'être interprétées comme encourageant les extrémistes et le mouvement de boycott contre Israël", estime l'état hébreu.
Revue du web
Avec Atlantico
Devant l'incapacité des diplomaties contemporaines à penser les questions de sécurité collective autrement qu'à court terme, et sous l'angle étroit d'intérêts nationaux ou régionaux, ce manuel se propose d'ébaucher les pistes concrètes d'une nouvelle approche de la paix. Extrait de "Mémoire de paix pour temps de guerre", de Dominique de Villepin, aux éditions Grasset 2/2
Revue du web
Avec Atlantico
Cette frange de l'électorat américain reflète à la fois les grandes tendances de la campagne et l'évolution des mentalités sur l'alliance entre les États-Unis et Israël.
Revue du web
Avec Atlantico
Les propos de Jean-Frédéric Poisson sur les "lobbies juifs" prononcés dans Nice-Matin ont beaucoup choqué, notamment le Crif et certains de ses concurrents à la primaire.
Vidéos A la une
Une équipe de chercheurs israéliens vient de mettre à jour un ancien cimetière qui pourrait bousculer la légende biblique entourant les Philistins, le peuple du géant Goliath. Des tests réalisés sur des échantillons osseux ont révélé que ce cimetière date d'une période comprise entre le 11e et 8e siècle avant notre ère. Adam Aja, archéologue : 'On n'avait encore jamais trouvé des Philistins dans une ville de Philistine. Nous supposions qu'il y avait des Philistins mais personne n'en avait trouvé encore. D'où venaient-ils ? Et maintenant que nous avons la structure de l'ADN nous pouvons faire des comparaisons. Nous savons qu'il s'agit de Philistia, comment les Philistins traitaient leur morts c'est le code qui va nous permettre de décoder tout ce qui se trouve autour de nous.' Qui étaient les Philistins? L'origine de ce 'peuple de la mer' (nom également donné à leur contemporains du rivage de l'actuel Liban, les Phéniciens) est incertaine. Venaient-ils - comme en attestent leurs poteries rouges et noires - de la civilisation mycénienne, donc des îles grecques, où étaient-ils une tribu locale venue du désert ou des montagnes? Adam Aja : 'Un modèle commence à émerger au sujet de leurs rites funéraires. Quelque chose que nous ignorions complètement jusqu'à présent. Nous avions souvent trouvé de petits bijoux sur les corps, des boucles d'oreille, des bagues et des bracelets. Mais la plupart du temps il s'agissait plutôt d'objets très simples comme des petites fioles de parfums placées près du visage. Des poteries qui contenaient probablement de l'huile ou du vin ou de la nourriture près des jambes.' Les fosses du cimetière d'Ashkelon seront entièrement ensevelies cet été et certaines des trouvailles du chantier devaient être exposées au musée d'histoire et d'archéologie Rockfeller de Jérusalem.
Vidéos A la une
Israël a adopté lundi une loi sur les organisations humanitaires cause de vifs débats, ses opposants y voyant une attaque du gouvernement de droite contre les groupes de défense des droits de l'homme, tandis que ses soutiens affirment qu'elle mettra fin aux ingérences étrangères dans ses affaires intérieures.
Vidéos A la une
Le chef de la diplomatie égyptienne Sameh Choukri a rencontré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, en Israël, pour amorcer une relance des négociations de paix avec les Palestiniens. Il s'agit d'une visite inédite pour un ministre des Affaires étrangères égyptien depuis 2007. Sameh Choukri renoue donc avec le rôle de médiateur de son pays, sous l'impulsion du président Abdel Fattah al-Sissi qui a proposé en mai d'aider à relancer le processus de paix israélo-palestinien, au point mort depuis plus de deux ans. Le chef de la diplomatie égyptienne s'était rendu fin juin à Ramallah pour rencontrer Mahmoud Abbas. Pour l'instant, ces entrevues n'ont débouché sur aucune mesure concrète. Il s'agit avant tout d'une prise de contact et de mettre en place 'des démarches sérieuses pour établir des mesures de confiance' entre Palestiniens et Israéliens.
Vidéos Sciences
Des archéologues américains et israéliens pourraient battre en brèche les clichés caractérisant les Philistins, le peuple du géant Goliath. Ils ont mis au jour des ossements dans un cimetière à Ashkelon dans le sud d'Israël. Une découverte qui devrait permettre de comprendre les rites et les coutumes de cette population disparue il y a 2600 ans. 'C'est le couronnement d'années de fouilles, l'occasion de se retrouver face à face avec eux', s'enthousiasme l'archéologue Daniel Master, de l'Université d'Harvard, qui participe aux fouilles sous la houlette de l'Autorité israélienne des Antiquités. Les Philistins, fiers commerçants et marins, parlaient une langue d'origine indo-européenne, ne pratiquaient pas la circoncision, consommaient du porc et du chien comme en témoignent des os retrouvés dans les ruines des quatre autres cités philistines voisines (Gath, Gaza, Ashdod et Ekron) qui constituaient leur Etat. Mais l'histoire des Philistins était surtout connue par l'image très négative qu'en ont fait leurs ennemis et voisins, les Israélites, dans la Bible. Les Philistins sont mentionnés, dès la Genèse et surtout dans le livre de Samuel qui décrit la capture par les guerriers philistins de l'Arche d'Alliance juive et le célèbre duel entre le guerrier géant philistin Goliath contre David. De ces descriptions bibliques vient l'adjectif 'philistin' désignant une personne sans manière ni culture. 'Nous avons été privés de leur histoire pendant des millénaires, mais en utilisant ce qu'ils ont laissé derrière eux, et pas seulement les mots de leurs ennemis qui les décrivaient comme le pire peuple imaginable, nous allons voir ce que leurs restes ont à nous dire', assure M. Master. Les fouilles du cimetière d'Ashkelon avaient été tenues secrètes pendant trois ans, de crainte de la réaction de juifs ultra-orthodoxes qui peuvent manifester par milliers lorsqu'on touche à un cimetière, car ils redoutent de possibles profanations de sépultures juives. Les fosses seront entièrement ensevelies cet été et certaines des trouvailles du chantier devaient être exposées au musée d'histoire et d'archéologie Rockfeller de Jérusalem à compter du 10 juillet.
Politique
Le Premier ministre et son entourage ont observé des anomalies sur leur téléphone après un voyage en Israël où ils avaient dû les laisser aux services secrets israéliens. 
Vidéos A la une
Selon les informations de l'Express, le téléphone portable de Manuel Valls et ceux de ses collaborateurs leur auraient été confisqué lors d'une visite officielle en Israël du 21 au 24 mai dernier. Le Premier ministre et ses accompagnateurs ont été priés de "laisser leurs téléphones sécurisés avant d'être reçus en haut lieu". En les récupérant, plusieurs d'entre eux auraient détecté des signes d'"anomalies" sur leur téléphone, révèle l'Express. L'agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) a été chargée d'examiner les portables en question. Les membres du gouvernement français sont tous en possession de téléphones Teorem, ultra-sécurisés, et fournis par Thales. Du côté de Matignon, on reconnait qu'une panne a été constatée sur l'un des terminaux au cours de cette visite. L'entourage de Manuel Valls a également précisé à l'Express que "l'enquête en cours fait partie de la procédure habituelle", et que de toute manière, "un allié n'espionne jamais ses amis". De son côté, le bureau du Premier ministre israélien a rapidement réagi, niant cette information. "Israël considère la France comme un pays ami, lui transmet des renseignements en cas de nécessité, et ne l'espionne pas".
Vidéos A la une
La réponse de l'état hébreux était attendue face à la série de violences. Ces dernier mois des centaines d'Israéliens ont été attaqués par des Palestiniens, souvent au couteau. Deux Israéliens ont été tués et six autres blessés ces derniers jours. Les frères du Palestinien abattu après avoir tué une adolescente dans sa chambre jeudi dernier en Cisjordanie occupée ont été arrêtés. En tout les forces israéliennes ont mené une trentaine de raids similaires ces deux derniers jours. Autre réponse: les démolitions punitives. Les maisons de deux auteurs d'une attaque en décembre dernier ont été réduites en ruines dans le camp de réfugiés Kalandia, en Cisjordanie occupée. Des échanges de tirs ont éclatés entre Palestiniens et Israéliens en marge de cette opération. Quatre Palestiniens ont été légèrement blessés. La dernière réponse est politique: le gouvernement israélien a autorisé la construction de logements dans les colonies. 560 maisons en Cisjordanie, 240 habitations à Jérusalem Est, et 600 pour les Palestiniens, à Beit Safafa, un quartier arabe de la ville. La France a condamné ces annonces. Il y a quelques jours un rapport du Quartette international demandait aux Israéliens et aux Palestiniens de renoncer à la colonisation et à la violence, pour préserver les chances de paix.
Vidéos A la une
Le cercueil est porté par les hommes, des proches d'Elie Wiesel. Le corbillard va prendre la direction d'un cimetière au nord de New York, où l'écrivain sera enterré. Quelques instants plus tôt, c'est dans une synagogue de l'Upper East Side que ceux qui ont connu, le prix nobel de la paix 1986 lui ont rendu un dernier hommage. Sa femmes, son fils, en tout quelques dizaines de personnes, venues dire adieu à une figure du 20e siècle 'Le monde a perdu une grande voix et le peuple juif et Israël ont perdu un défenseur dévoué. Nous les survivants une voix de la mémoire.Et moi personnellement, j'ai perdu un ami', a déclaré Abraham Foxman, à la sortie de l'éloge funèbre. C'est le mémorial de l'holocauste Yad Vashem à Jérusalem qui a annoncé sa mort. Né en 1928, Elie Wiesel est déporté en compagnie de sa famille alors qu'il n'a que 15 ans. Toute sa vie, il dénoncera alors la guerre, les persécutions. Une existence aussi dédiée au souvenir: faire en sorte que personne, un jour, ne puisse oublier la Shoah. Quelques heures après sa mort, les hommages se multiplient notamment sur twitter. Sur les réseaux sociaux sont postées les citations les plus marquantes d'Elie Wiesel, une manière peut-être de ne jamais l'oublier. #ElieWiesel, 1928-2016: A look back at the life of a Jewish legend https://t.co/RBjkOoREgh pic.twitter.com/1175OhWKjt- Haaretz.com (@haaretzcom) 3. Juli 2016 This Elie Wiesel quote feels appropriate for the current political climate. pic.twitter.com/o6p4SX28f2- Parker Molloy (@ParkerMolloy) 2. Juli 2016 Elie Wiesel #NEVERFORGET pic.twitter.com/2f6Gl4XaO1- Alessandro Gassmann (@GassmanGassmann) 3. Juli 2016
Vidéos A la une
Un navire turc rempli d'aide humanitaire est arrivé ce dimanche dans le port israélien d'Ashdod. A son bord, 11.000 tonnes de nourriture, ainsi que des vêtements, des chaussures ou des jouets destinés aux habitants de la bande de Gaza. Cette initiative intervient après la normalisation des relations diplomatiques entre Israël et la Turquie. 'C'est la mise en oeuvre concrète et immédiate de cet l'accord signé il y a quatre jours, souligne Oren Rosenblatt, porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères. Le gouvernement israélien va faire en sorte qu'une partie de cette aide humanitaire soit acheminée dès demain à Gaza avant le début de la fête de l'Aïd el-Fitr.' L'accord israélo-turc a mis fin à six années de brouille diplomatique, suite à l'affaire du ''Mavi Marmara'', ce navire turc qui avait tenté de briser le blocus de Gaza. Dix activistes turcs avaient été tués lors d'un assaut des forces spéciales israéliennes.
Vidéos A la une
La construction de nouvelles colonies israéliennes en Cisjordanie va se poursuivre malgré les critiques du Quartette publiées vendredi dans un rapport officiel. En outre, depuis samedi, le district d'Hébron a été totalement bouclé par l'armé israélienne. L'armée israélienne boucle Hébron après des attaques sanglantes https://t.co/fj1Mx6YVsz par hazemjbader #AFP pic.twitter.com/HKA45TFmEg- Agence France-Presse (afpfr) 2 juillet 2016 Ces mesures font suite au regain de violence ces derniers jours. En 48 heures deux Israéliens ont été tués et six autres ont été blessés tandis que trois assaillants ont été abattus. Dimanche matin, Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien, a justifié le bouclage d'Hébron : 'La bataille contre la terreur se poursuit. Il y a eu des hauts et des bas. Mais nous mettons en oeuvre toutes les mesures à notre disposition y compris celles que nous n'avions jamais utilisées comme le bouclage du district d'Hebron et de ses 700 000 habitants. Nous avons aussi révoqué le permis de travail des habitants de Bani Naim d'où venaient six des assaillants.' Ce blocus intervient alors que la communauté internationale vient de rappeler qu'aucun processus de paix dans la région ne pouvait être envisagé sans un accord bilatéral négocié par les Israéliens et les Palestiniens. We need to shake life back into the peace process. Our #MiddleEast Quartet Report is here: https://t.co/GlwR2hHeYn https://t.co/UrBAasjwDd- Federica Mogherini (@FedericaMog) 1 juillet 2016 Avec Agences
Vidéos A la une
La situation s'envenime de nouveau entre Israéliens et Palestiniens. Samedi matin, l'armée israélienne a déployé une centaine d'hommes dans le district d'Hébron pour sécuriser le secteur après un brutal regain de violence. Dans la bande de Gaza, l'aviation israélienne a également riposté samedi en bombardant plusieurs sites après un tir palestinien de roquette en territoire israélien. Le 13e tir depuis le début de l'année selon Tsahal. Aucune victime n'est à déplorer mais les islamistes du Hamas étaient clairement visés. #Israel: une roquette tirée depuis #Gaza frappe la ville de Sderot https://t.co/ieanlSsOPN- i24NEWS Français (@i24NEWS_FR) 1 juillet 2016 Ces représailles font suite à trois assassinats de civils israéliens en moins de deux jours dont une adolescente poignardée à mort dans son sommeil par un Palestinien. Hallel, 13 ans, poignardée à mort dans son lit ce matin par un terroriste palestinien infiltré dans sa maison. pic.twitter.com/kzWFPPVRXe- Julien Bahloul (@julienbahloul) 30 juin 2016 Vendredi c'est le conducteur d'une voiture qui a été tué. Trois autres Israéliens ont été blessées durant cette attaque. Les Etats-Unis, la Russie, l'Union européenne et l'ONU ont exhorté Israël et les Palestiniens à renoncer respectivement à la colonisation et à la violence, qui 'minent les chances de paix dans la région', a insisté le Quartette. Avec Agences
Vidéos A la une
Une jeune fille de 13 ans a été poignardée dans sa chambre ce jeudi par un Palestinien qui s'était infiltré chez elle après avoir franchi la clôture de la colonie israélienne de Kyriat Arba, près d'Hébron, en Cisjordanie occupée. Le Palestinien, âgé de 19 ans, a été abattu par des gardes. La jeune fille est morte des suites de ses blessures à hôpital de Jérusalem. Elle était membre de la famille du ministre israélien de l'Agriculture. Ce dernier s'est rendu sur place: 'la vengeance de dieu est la vengeance de dieu. Notre vengeance, c'est de continuer à construire sur ces terres', a déclaré le ministre Uri Ariel. D'après un décompte de l'AFP, 33 Israéliens sont morts depuis l'automne dans des attaques similaires, et 211 Palestiniens, pour la plupart auteurs présumés des attaques.
Vidéos A la une
Une jeune fille de 13 ans a été poignardée de 15 coups de couteau alors qu'elle dormait dans son lit, en Israël. L'assassin est un Palestinien, de quatre ans son aîné, qui habitait à quelques mètres de chez elle. Les deux adolescents ne se connaissaient pas.
Vidéos A la une
Depuis Rome, le Premier ministre israélien a salué la normalisation des relations de son pays avec la Turquie. Après six ans de brouille, les deux Etats vont de nouveau échanger des ambassadeurs. Au côté de John Kerry, Benjamin Netanyahu a insisté sur les retombées économiques de cette réconciliation. 'D'un côté, c'est un pas important pour normaliser nos relations', dit-il, 'et cela a des implications immenses pour l'économie d'Israël, des implicatiosn immenses dans un sens positif', a t-il souligné. A Ankara, le nouveau Premier ministre turc Binali Yildirim a également salué l'accord. Israël s'est notamment engagé à verser 18 millions d'euros d'indémnités aux familles des victimes turcs du navire Mavi Marmara, pris d'assaut par les forces israéliennes. 'Avec cet accord, les relations avec Israël se normalisent', a dit le chef du gouvernement turc. 'Après l'incident du Mavi Marmara, l'embargo qui a été imposé à la région de Gaza va être levé, grâce au leadership turc. Et le plus important c'est qu'Israël a fait des excuses à la Turquie pour cet incident qui date de 2010'. Benjamin Netanyahu a toutefois précisé que le blocus maritime sur la bande de Gaza persisterait malgré l'accord. Un compromis a été accepté par les Turcs pour qu'ils acheminent via le port d'Ashdod de l'assistance matérielle et humanitaire au territoire palestinien. Dix Turcs avaient été tués il y a six ans sur le Mavi Marmara, affrété par une ONG humanitaire turque.
Vidéos A la une
Les relations devraient reprendre entre Israël et la Turquie. Selon un responsable israélien, les deux pays vont enterrer la hâche de guerre, et ce sera annoncé officiellement ce lundi à la mi-journée. Les ambassadeurs retourneront s'installer à Ankara et Tel Aviv. Les relations diplomatiques étaient presque rompues depuis 2010, depuis ce raid israélien contre un bateau humanitaire turc en route vers Gaza. L'assaut avait fait 10 morts parmi les militants turcs. L'accord trouvé pour la reprise des relations prévoit notamment une indemnisation des familles des victimes par l'Etat hébreu. Il dépasse les simples rapports bilatéraux puisqu'il est question aussi de la levée du blocus de Gaza. Selon les analystes, la Turquie et Israël ont intérêt à se rapprocher, ayant perdu chacun de nombreux soutiens dans la région. Rappel des faits 31 mai 2010: Des commandos israéliens mènent un assaut contre le Mavi Marmara, un navire affrété par une association humanitaire turque: neuf militants turcs sont tués dans l'attaque. Un dixième, blessé, décédera à l'issue d'un long coma. Le ferry fait partie d'une flottille internationale de six bateaux chargée d'aide humanitaire pour tenter de briser le blocus imposé par Israël à la bande de Gaza. L'opération déclenche la colère d'Ankara qui rappelle son ambassadeur en Israël puis réduit ses liens économiques et de défense avec Israël. - 2 sept 2011: La Turquie prend des mesures de rétorsion contre Israël, qui refuse de s'excuser, dont l'expulsion de l'ambassadeur israélien et la suspension des accords militaires entre les deux pays. La décision d'Ankara intervient au lendemain de la révélation par le quotidien New York Times d'un rapport de l'ONU, qui estime que la marine de guerre israélienne a eu recours à une force 'excessive et déraisonnable', mais reconnaît la légalité du blocus maritime de Gaza au regard du droit international. Le 19 septembre, Israël met fin à sa coopération policière avec la Turquie. - 6 nov 2012: Le procès de quatre anciens chefs de l'armée israélienne accusés d'avoir ordonné l'assaut débute à Istanbul en l'absence des accusés. Israël dénonce un 'procès spectacle'. - 22 mars 2013: Sur l'insistance du président américain Barack Obama, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu présente ses excuses au chef du gouvernement turc Recep Tayyip Erdogan pour la mort de ressortissants turcs à bord de la flottille. Il s'était jusque-là refusé à accomplir ce geste exigé depuis longtemps par Ankara. M. Erdogan a accepté ces excuses 'au nom du peuple turc', et les deux dirigeants 'sont convenus de la conclusion d'un accord pour une indemnisation' des familles des victimes, selon un communiqué de ses services. Un mois plus tard, les deux pays engagent des discussions sur l'indemnisation. Outre des excuses publiques pour l'assaut et des indemnisations financières pour les victimes, Ankara exige pour une normalisation des relations la levée du blocus de Gaza, contrôlée par le mouvement islamiste Hamas. - 15 juil 2014: M. Erdogan accuse Israël de 'terrorisme d'Etat' pour les bombardements de la bande de Gaza. Deux jours plus tard, il qualifie les frappes israéliennes de 'tentative de génocide systématique' des Palestiniens. - 15 jan 2015: Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu compare Benjamin Netanyahu aux 'terroristes' islamistes qui ont fait 17 morts à Paris. Deux jours après une première attaque du président Erdogan, il saisit le prétexte des attentats qui ont visé l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, des policiers et des clients juifs d'une supérette casher pour s'en prendre au Premier ministre israélien. - 2 juin 2016: Un ministre israélien proche de Benjamin Netanyahu assure que quasiment toutes les questions en suspens avec la Turquie sont réglées pour une réconciliation entre les deux pays. - 26 juin 2016: Israël et la Turquie ont trouvé un accord dimanche pour normaliser leurs relations, selon un responsable israélien
Vidéos A la une
(AFP Une Palestinienne a été abattue ce vendredi 24 juin après avoir blessé deux civils israéliens dans une attaque à la voiture bélier à l'entrée d'une colonie israélienne proche de Hébron, dans le sud de la Cisjordanie occupée, a indiqué l'armée israélienne. 'Une assaillante a accéléré et son véhicule s'est écrasé contre un véhicule à l'arrêt à l'entrée de Kiryat Arba, blessant deux civils', a déclaré l'armée dans un communiqué. 'Des forces présentes sur les lieux ont riposté et ouvert le feu sur l'assaillante, provoquant sa mort', a-t-elle ajouté. Les deux Israéliens, un couple d'une cinquantaine d'années, ont été légèrement touchés, a indiqué l'hôpital de Jérusalem où ils ont été admis après avoir reçu des soins sur place. La Palestinienne a été identifiée par le ministère palestinien de la Santé comme étant Majd al-Khoudour, de la localité de Bani Naïm, proche de la colonie de Kyriat Arba. Les Territoires palestiniens, Jérusalem et Israël sont en proie à des violences qui ont coûté la vie à 210 Palestiniens et 32 Israéliens depuis le 1er octobre, selon un décompte de l'AFP. La plupart des Palestiniens tués sont des auteurs ou auteurs présumés d'attaques, selon Israël. Nombre de ces attaques ont été commises au couteau par des individus isolés. Certaines ont aussi été perpétrées à la voiture bélier. Le secteur de Hébron, poudrière du sud de la Cisjordanie, a concentré une large part des attaques. La Cisjordanie est un territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967. Les colonies dans les territoires occupés sont considérées comme illégales par l'ONU.
Vidéos A la une
Les présidents israélien et palestinien étaient tous deux à Bruxelles pour rencontrer les responsables européens. Mais les deux hommes ne se sont pas croisés lors des différentes réunions entre les institutions. Le dirigeant de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, aurait refusé une telle rencontre. Une décision critiquée par le chef d'État israélien. " Nous ne pourrons pas construire la confiance entre nous si nous ne commençons pas par nous parler directement ", a regretté Reuven Rivlin. Le dirigeant palestinien n'a pas voulu faire de commentaire. Il a préféré saluer les efforts des autorités françaises pour essayer de trouver une issue au conflit israélo-palestinien. Paris veut d'organiser d'ici la fin de l'année une conférence internationale pour la paix. " Il faut poser des bases pour ces négociations, un agenda et un mécanisme de négociations ", a précisé Mahmoud Abbas. Cette initiative est soutenue par l'Union européenne mais critiquée par Israël.
Vidéos A la une
Un adolescent palestinien de 15 ans a été tué par balle par des soldats israéliens qui semblent l'avoir confondu avec un lanceur de pierres et d'engins incendiaires. L'incident a eu mardi à l'aube et quatre autres adolescents, dont deux frères de la victime décédée, ont également été blessés. Le père du jeune homme parle d'assassinat. 'Lorsque nous sommes arrivés sur la scène du crime, ils refusaient de laisser les ambulances palestiniennes' dit Rafat Bradran. 'Les blessés étaient au sol et perdaient leur sang, et Mahmoud est mort. Lorsque nous avons essayé de nous approcher, ils nous ont visés avec leurs armes, ils voulaient tirer, nous étions environs cent personnes.' Le drame dans le secteur de la route 443, entre Tel-Aviv et Jérusalem, dans une zone où de jeunes Paletiniens jettent régulièrement des projectiles sur les voitures israéliennes. L'armée israélienne a mentionné que trois civils ont ainsi été blessés, mais n'explique pas comment les adolescents ont pu être confondu avec des lanceurs pierres.
Vidéos A la une
Des centaines d'Israéliens sont venus rendre un dernier hommage à l'une des quatre victimes de l'attentat de mercredi soir dans un quartier animé de Tel-Aviv, alors que le gouvernement a annoncé un tour-de-vis concernant la liberté de mouvement des Palestiniens pendant le ramadan. Le nouveau ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, a ordonné que les corps de Palestiniens abattus lors d'attentats anti-israéliens ne soient plus restitués à leur famille. Les Etats-Unis ont demandé à Israël de ne pas punir tous les Palestiniens. 'Nous comprenons leur désir de protéger leurs citoyens et d'envoyer un message, mais nous demandons juste que toute mesure adoptée prenne aussi en compte les nombreux Palestiniens innocents qui essaient simplement de vivre leur vie', a déclaré Mark Toner, porte-parole du département d'Etat américain. Quelques heures après l'attaque, les soldats israéliens sont entrés en nombre à Yatta, près de Hébron en Cisjordanie. Ils ont fouillé des maisons et procédé à des arrestations. La maison du père de l'un des assaillants a été mesurée, un rituel préalable à une démolition punitive. 83 000 Palestiniens seraient affectés par l'annulation des permis d'entrer en Israël.
Vidéos A la une
A Tel Aviv, deux Palestiniens ont ouvert le feu sur une terrasse de café mercredi soir faisant au moins quatre morts. Les déplacements des Palestiniens vers Jérusalem -prévus pour le Ramadan- ont été annulés et des renforts militaires ont été dépêchés en Cisjordanie par l'Etat-major de l'armée israélienne.
Vidéos A la une
Au lendemain de l'attentat qui a fait quatre morts à Tel Aviv, Benoît Christal, correspondant au Proche-Orient, a rencontré les Israéliens. Il y a ceux qui réclament vengeance et qui demandent la destruction des maisons des familles des terroristes Palestiniens. D'autres sont plus modérés et demandent à ce que l'enquête détermine comment les deux assaillants ont réussi à passer le mur des séparations.
Vidéos A la une
C'est l'un des chefs d'orchestre les plus talentueux de sa génération : l'israélien Omer Meir Wellber. Nous avons rencontré cet ancien assistant de Daniel Barenboim au Festival de musique de Dresde. Il a eu l'occasion de diriger le prestigieux Orchestre philharmonique d'Israël en l'église Notre-Dame, édifice hautement symbolique pour l'Histoire de la ville. A Dresde, la musique semble révéler toute sa puissance en rapprochant talent, architecture et histoire. Le chef d'orchestre israélien Omer Meir Wellber a investi avec l'Orchestre philharmonique d'Israël, la splendide église baroque Notre-Dame de Dresde. Un édifice hautement symbolique, pratiquement rasé à la fin de la Seconde Guerre mondiale et reconstruit après la réunification allemande. Le concert était donné dans le cadre du Festival de musique de Dresde dédié notamment à Israël cette année. Jan Vogler gibt euronews gerade ein Interview über Omer Meir Wellber und die Dresdner Musikfestspiele. pic.twitter.com/uCYSRrdGAp- Musikfestspiele (dresdenfestival) 19 mai 2016 'Cette nouvelle génération qui donne un bouffée d'air frais' Jan Vogler, directeur général du Festival de musique de Dresde, revient sur ce choix de thème : 'Il était important pour moi que le festival contribue musicalement à la réflexion et au souvenir en mettant l'accent sur Israël, dit-il. On se replonge dans l'Histoire et on montre quels sont les liens culturels entre nos deux pays,' souligne-t-il. 'Aujourd'hui, nous sommes les représentants d'une nouvelle génération, assure le chef d'orchestre israélien, Omer Meir Wellber avant d'ajouter : D'une certaine manière, l'église Notre-Dame et le Philharmonique d'Israël appartiennent à cette génération qui ouvre les portes et donne une bouffée d'air frais.' 'Sens de l'humour juif' chez Chostakovitch Au programme du concert : la Symphonie n 6 de Dimitri Chostakovitch écrite en 1939. Le compositeur russe s'est toujours senti proche de la culture juive. 'Il est clair que j'ai un lien tout particulier avec Chostakovitch,' confie Omer Meir Wellber. 'C'est peut-être ma symphonie préférée de ce compositeur,' indique-t-il. 'Il réussit à raconter une histoire immense : cela commence par un moment qui est vraiment très transcendantal, spirituel et cela se termine comme si on était au cirque, explique le chef d'orchestre. Donc en un sens, c'est vraiment du Chostakovitch, mais il y a aussi ce sens de l'humour très juif : dans les pires situations, il y a toujours ce sens de l'humour sur lequel on peut compter,' dit-il. Ancien assistant de Daniel Barenboim, le jeune chef âgé de 34 ans qui considère la ville de Dresde comme son deuxième foyer aime arpenter d'autres chemins musicaux. Il joue de l'accordéon et du piano. 'J'aime jouer parce que je crois, cela permet de rester connecté au monde réel, aux musiciens et à la musique parce que quand on dirige, vous savez, on peut penser qu'on est le seul à faire la musique : on fait beaucoup, mais ce n'est pas nous qui faisons la musique,' reconnaît Omer Meir Wellber. Pour être encore plus proche de ses musiciens, Omer Meir Wellber a l'habitude de diriger sans partition. 'J'aime le fait de pouvoir créer la musique ex-nihilo, regarder le public, communiquer avec lui et observer pour être conscient de ce qui se passe pendant le concert,' insiste-t-il. Jan Vogler : Omer Meir Wellber 'a vraiment du tempérament' Pour le directeur général du Festival Jan Vogler, le chef d'orchestre israélien 'a vraiment du tempérament et c'est assez rare en réalité : il y en a beaucoup qui font le show, qui font de grands gestes, mais chez lui, ce n'est pas artificiel. Il a aussi une ouïe exceptionnelle, il entend tout, il compose lui-même et il a beaucoup d'imagination, précise-t-il avant de conclure : Je dirais que c'est quelqu'un qui explore de nouvelles pistes avec créativité.' Mais le mot de la fin revient à Omer Meir Wellber lui-même : 'Je crois qu'il faut être un savant spontané : il faut apprendre beaucoup, connaître tout, répéter tout et ensuite, trouver comment être vraiment spontané,' lance-t-il dans un sourire. Powerful evening with standing ovations for Israel_Phil and Omer Meir Wellber with Mahlers 8. at KreuzkircheDD pic.twitter.com/UJcGsDBKjN- Musikfestspiele (@dresdenfestival) 21 mai 2016
Vidéos A la une
À Tel Aviv, l'attentat de ce mercredi a fait quatre morts. L'attaque s'est déroulée dans le quartier de Sarona, où sont installés de nombreux bars et restaurants. Très fréquenté, le secteur est prisé des Israéliens et mais aussi des touristes étrangers. Les auteurs de la tuerie sont deux cousins palestiniens. L'un a été arrêté, l'autre hospitalisé après avoir été blessé par les forces de l'ordre.
Vidéos A la une
Les permis d'entrée de 83 000 Palestiniens ont été suspendus par Israël. Délivrés à des résidents de Cisjordanie et de la bande de Gaza à l'occasion du ramadan, ils sont temporairement gelés. C'est la conséquence de l'attentat commis mercredi soir par deux Palestiniens à Tel-Aviv. Ils ont ouvert le feu sur des clients attablés à l'extérieur d'un café, dans le quartier très animé de Sarona. Quatre Israéliens ont été tuées, six autres personnes blessées. Mais une jeune femme prenant un café dans ce même quartier au lendemain de l'attaque refuse de céder à la psychose : 'Dieu merci, nous sommes vivants et la vie continue, dit-elle. On se lève le matin, on va au travail, personne ne nous éliminera. Evidemment, ce qui s'est passé m'a fait très peur, mais on continue comme avant.' Cet attentat est l'un des épisodes les plus meurtriers depuis octobre et le retour des violences à un rythme quasi-quotidien. L'un des assaillants a été arrêté, l'autre blessé et hospitalisé. Ce sont deux cousins originaires du village de Yatta, près de Hébron, en Cisjordanie. Le père de l'un d'entre eux dit son incompréhension. 'Evidemment, cette nouvelle a été difficile à entendre, parce que mon fils n'est affilié à aucun parti politique ou organisation assure-t-il. C'est vrai qu'il a deux oncles en prison. L'un d'eux a été condamné à la perpétuité sept fois et l'autre une fois. Mais on ne s'attendait pas à ça. Mon fils est jeune. Il a passé les quatre dernières années en Jordanie et il était de retour depuis cinq mois seulement. Il n'a aucune affiliation politique.' Les mesures de sécurité ont immédiatement été renforcées par Israël, dont le gouvernement promet des actions intensives de la police et de l'armée pour capturer les complices et prévenir de nouveaux attentats. Avec AFP

Pages

Publicité