Après le viol collectif d’une Suissesse en Inde il y a quelques jours, le pays voit encore associé son nom à des faits du même genre : une britannique a sauté par la fenêtre mardi en voulant échapper à deux hommes.

Mardi, vers quatre heures du matin, une touriste britannique qui logeait dans un hôtel près du Taj-Mahal a été réveillée par le bruit d’une clef qui forçait la serrure de la porte de sa chambre. Le gérant du lieu, muni d’un double des clefs, s'est permis de pénétrer, sans y voir été autorisé, dans la chambre de sa cliente âgée d’une trentaine d’années. Cette dernière a été d’autant plus apeurée qu’ils étaient sont venus à deux. De peur d’être violée, la touriste s’est immédiatement dirigée vers l’autre bout de la pièce et a sauté par la fenêtre. La chambre qu’elle louait était située au premier étage. Bien qu’hospitalisée, ses jours ne sont pas en danger.

Publicité
Elle avait refusé ses avancesLa jeune femme a indiqué à la police qu’elle avait déjà refusé les avances du gérant. Ce dernier lui aurait en effet proposé de lui faire un massage. "Elle a parlé à sa famille au Royaume-Uni et sa mère va venir ici pour la ramener chez elle", a déclaré une source policière. Si elle souffre de blessures aux deux jambes dues à sa chute, cette Anglaise a peut-être échappé au pire. Cet évènement intervient en effet à quelques jours du viol collectif d’une touriste suisse qui sillonnait avec son mari l’Inde à vélo.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :