François Hollande doit rencontrer ce vendredi le pape François au Vatican. Si les sujets de discorde entre les deux hommes ne manquent pas, ce voyage est aussi l’occasion pour le président de se réconcilier avec les catholiques français.

© AFP

C’est le jour de la saint François que François Hollande doit rencontrer le pape François au Vatican. Ce rendez-vous en tête à tête est en effet prévu ce vendredi matin à 9h30 et devrait durer 30 minutes. Une entrevue importante pour le chef de l’Etat, qui n'est plus vraiment en odeur de sainteté auprès des catholiques français. Car les sujets qui fâchent ne manquent pas : les opposants au mariage gay se sont largement fait entendre en 2013, la question de l’avortement, remise en avant par le vote d’un amendement en élargissant l’accès, a donné lieu à une manifestation dimanche dernier, à laquelle le pape a apporté son soutien.

Des sujets plus ou moins sensiblesOn peut aussi noter le projet de loi sur la fin de la vie prévu pour la fin de l’année. La question de l’euthanasie planera donc sans doute sur la discussion entre les deux François, qui ne devraient pas non plus laisser de côté les questions internationales, comme le conflit en Syrie, la paix en Afrique, la défense de l’environnement ou encore la justice financière mondiale, des sujets plus consensuels où les deux hommes auront sans doute plus de choses à partager.

Publicité
« Un message fort de dialogue et d’attention »La question de la vie privée du président de la République sera-t-elle abordée ? Sans doute pas directement, mais l’ombre de l’affaire Hollande-Gayet planera sans doute sur cette rencontre. Valérie Trierweiler ne sera en tout cas pas du voyage. Pour l’Elysée, il s’agit d’envoyer « un message fort de dialogue et d’attention ». Une entrevue qui sonne donc comme une opération réconciliation pour François Hollande.

Vidéo : François Hollande au Vatican, qu'attendent les catholiques français ?

Publicité