Trois personnes sont décédées et une centaine ont été blessées lundi au cours des deux violentes explosions qui ont eu lieu près de la ligne d’arrivée du marathon de Boston (Etats-Unis). Barack Obama, le président américain est resté prudent et n'a pas employé le terme de "terrorisme".

Barack Obama choisi son vocabulaire. Quelques heures après les deux violentes explosions qui ont fait trois morts et une centaine de blessés en marge du marathon de Boston (Etats-Unis) lundi, le président américain s’est exprimé au cours d’une brève allocution prononcée à la Maison-Blanche (voir le discours dans la vidéo ci-dessous). Et alors que douze ans après les attentats du 11 septembre, le monde entier se demande qui peut se cacher derrière ces explosions meurtrières, Barack Obama a soigneusement évité de prononcer les mots "terrorisme" et "attentat". Outre-Atlantique, les autorités ont ainsi choisi de parler d’ "attaques". "Nous ne savons toujours pas qui a commis ces actes, ni pourquoi", a souligné le président  américain. 

Les auteurs seront traduits en justiceAprès avoir pris le temps de rendre hommage aux victimes et aux secours qui n’ont pas hésité à mettre leur propre vie en danger pour venir en aide aux blessés, il a poursuivi en condamnant fermement ces actes et en s’engageant à ce que les auteurs de ces deux explosions soient traduits en justice. L'Amérique est "aux côtés" des habitants de Boston, ville "héroïque", qui abrite un peuple "résistant", a par ailleurs assuré le président américain. Et d’annoncer que la sécurité sera renforcée dans tout le pays.

Un haut responsable de la Maison-Blanche a, quant à lui, précisé : "N'importe quel événement avec plusieurs engins explosifs - comme il semble que ce soit le cas - est clairement un acte terroriste (…) Mais nous ne savons pas qui l'a commis, et une enquête exhaustive devra déterminer si cela a été préparé et commis par un groupe terroriste, étranger ou pas".

Publicité
Plusieurs personnes amputées des jambesDe son côté, le chef de la police a rapporté que les deux explosions se sont produites "simultanément", près de la ligne d'arrivée de la course, à environ 50 à 100 mètres de distance. Parmi les trois personnes décédées, figure un enfant de trois ans. La première explosion a eu lieu sur le bas côté de la route empruntée par les coureurs, pavée de drapeaux, et où étaient massés les spectateurs, soulevant un énorme nuage de poussière. Les gens se sont mis à hurler, certains cherchant désespérément à fuir en grimpant sur les barrières. La deuxième explosion a lieu quelques secondes plus tard. Selon le Boston medical Center, la plupart des victimes ont été blessées aux jambes. Plusieurs auraient même été amputées.

Par mesure de précaution, les autorités ont appelé la population à rester chez elle. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité