Des touristes ont récupéré un bébé dauphin qui s’était approché d’une plage en Argentine. Obsédés à l’idée de se prendre en photo avec l’animal, ils l’ont laissé mourir de déshydratation, puis l'ont abandonné sur le sable.

Le selfie, mot dérivé de selfish (égoïste en anglais), n’a jamais aussi bien porté son nom. En début de semaine, un jeune dauphin a eu le malheur de s’approcher trop près d’une plage en Argentine. Il a été sorti de l’eau par des touristes et ramené sur la plage. Une foule de baigneur s’est alors jeté sur lui pour le toucher et prendre des selfies avec l’animal. Quelques minutes plus tard, abandonné sur le sable et complètement déshydraté, le petit dauphin est mort, raconte le journal local La Nacion.

A lire aussi- Selfies de l'extrême : ces photos vont vous donner le vertige !

Une espèce menacée

Publicité
Le spécimen, encore bébé, était un dauphin de la Plata, appelé aussi dauphin Franciscain. Ils ne seraient que 30 000 dans le monde, et ne peuvent vivre que jusqu’à 20 ans. Cependant, ils sont très sensibles à la déshydratation et sont même répertoriés dans la liste des espèces menacées, éditée par l'Union internationale pour la conservation de la nature.

Selon la fondation argentine de protection des animaux Vida Silvestre, 400 à 500 de ces dauphins périraient chaque année, piégés dans les filets des pêcheurs.

Vidéo sur le même thème : Bientôt des cours de selfies à l'école pour éviter les accidents mortels

Publicité