À sa majorité, une femme a décidé de traduire ses parents en justice : elle les accuse d’avoir violé sa vie privée en diffusant des photos gênantes datant de son jeune âge.

Deux parents de la région de Carinthie, en Autriche, postaient depuis 2009 des images de leur fille sur Facebook. Ils partageaient avec leurs 700 amis les moments les plus intimes de sa petite enfance.

"Assise sur les toilettes ou nue dans mon lit, tout a été photographié et rendu public", déplore l’intéressée au journal autrichien The Local, repris par L'Obs. Une fois atteint ses 18 ans, elle a donc pris un avocat, Michael Rami, et a attaqué ses parents en justice.

À lire aussi – EN IMAGES Pour se moquer, un père copie les selfies de sa fille !

"Marre de ne pas être prise au sérieux"

Selon Michael Rami, il y a de grandes chances que les parents perdent le procès. Il indique que dans des cas similaires à l'étranger (c'est le premier procès du genre en Autriche), les parents étaient presque toujours tenus de verser une compensation financière à leur progéniture. Les parents s'en sortiraient tout de même mieux qu'en France, comme l'explique le journal. Dans l'Hexagone, en effet, diffuser les photos d'une personne sans son agrément peut coûter un an de prison et 45 000 euros d'amende.

Publicité
Plus de 500 images ont été postées sans le consentement de la jeune fille, rapporte The Local. Elle a déclaré en avoir eu "marre de ne pas être prise au sérieux" lorsqu'elle demandait en vain à ses parents de retirer les photographies. Si elle remporte le procès, les parents autrichiens y penseront à deux fois avant d'afficher leurs enfants sur les réseaux sociaux.

Vidéo sur le même thème – C à vous : des jeunes racontent ce que leurs parents ont fait de pire pour leur mettre la honte

Publicité