La ministre de l'Enseignement supérieur aurait pour projet de supprimer la demi-part fiscale offerte aux parents d'étudiants de moins de 25 ans. Résultat : les impôts des parents pourraient connaître une augmentation considérable. Tous les détails avec Planet.fr.

Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur, a un projet dans les cartons : supprimer la demi-part fiscale qui profite aux parents des étudiants de moins de 25 ans. Le but ? Pouvoir financer l'augmentation des allocations d'études supérieures pour les étudiants boursiers...

Mais selon Le Figaro, cela pourrait finir par coûter très cher aux parents ! En effet, actuellement, lorsqu'ils déclarent leurs revenus, les parents ont la possibilité de rattacher à leur foyer fiscal leurs enfants jusqu'à 21 ans, et jusqu'à 25 ans s'ils suivent des études. Ils profitent donc d'une demi-part fiscale de plus, voire une part complète pour un parent seul ou pour une famille de trois enfants ou plus.

Alors que c'est bien pendant leurs études que les enfants coûtent le plus cher (logement, nourriture, livres...), le gouvernement envisagerait donc de supprimer cet avantage... Et certaines familles risquent de le payer très cher...

La déduction d'une pension alimentaire de 3 359 eurosLe Figaro a fait appel à Christine Richard, avocate fiscaliste à Paris, pour évaluer les hausses d'impôts à attendre. Elle explique que "le Code civil fait obligation aux parents de subvenir aux besoins de leurs enfants. S'ils n'ont plus droit à une demi-part supplémentaire, les parents déduiront une pension alimentaire pour leurs enfants majeurs lors de leur déclaration de revenus. Pour se faire une idée juste de l'augmentation de l'impôt, il faut en tenir compte".

En prenant donc en compte cette pension fixée à 3 359 euros par an par le fisc (ou 5 698 avec justificatifs), elle a donc pu calculer les hausses d'impôts que les parents allaient connaître en cas de passage de la réforme.

Un couple avec 2 enfants (un étudiant de 24 ans et un lycéen mineur) :Avec un salaire annuel de 50 000 euros, l'impôt actuel est de 1 950 euros. Il passerait à 2 329 euros (soit + 19%).Avec un salaire annuel de 90 000 euros, l'impôt actuel est de 8 831 euros. Il passerait à 10 007 euros (soit + 13%).Avec un salaire annuel de 120 000 euros, l'impôt actuel est de 16 931 euros. Il passerait à 18 107 euros (soit + 7%).

Un couple avec 3 enfants (un étudiant de 24 ans, un étudiant de 20 ans, et un lycéen mineur) :Avec un salaire annuel de 60 000 euros, l'impôt actuel est de 1 684 euros. Il passerait à 2 736 euros (soit + 62%).Avec un salaire annuel de 90 000 euros, l'impôt actuel est de 5 464 euros. Il passerait à 7 824 euros (soit + 43%).Avec un salaire annuel de 120 000 euros, l'impôt actuel est de 12 748 euros. Il passerait à 15 924 euros (soit + 25%).

Publicité
Un parent seul avec 1 enfant (un étudiant de 24 ans) :Avec un salaire annuel de 30 000 euros, l'impôt actuel est de 919 euros. Il passerait à 1 971 euros (soit + 114%).Avec un salaire annuel de 45 000 euros, l'impôt actuel est de 2 809 euros. Il passerait à 5 576 euros (soit + 98%).Avec un salaire annuel de 60 000 euros, l'impôt actuel est de 6 411 euros. Il passerait à 9 626 euros (soit + 50%).
 
Publicité