Le 28 mars est entré en vigueur le fichier TES, une base de données qui collecte les informations personnelles de 60 millions de Français. Explications.  

Jusqu’alors expérimenté dans quelques départements, le fichier TES (titres électroniques sécurisés) a été généralisé à toute la métropole le 28 mars. Mais en quoi consiste-t-il concrètement ?

Il s’agit d’une immense base de données qui regroupe les informations personnelles et biométriques d’environ 60 millions de Français. Chaque personne qui a eu, a ou aura une carte d’identité française verra des données le concernant y être enregistrées.

Attentatoire à la vie privée ?

Les informations personnelles concernées sont : nom de famille, prénom, date et lieu de naissance, sexe, couleur des yeux, taille, adresse, visage numérisé et empreintes digitales, e-mail… L’objectif est de faciliter "l’établissement, la délivrance, le renouvellement et l’invalidation des cartes nationales d’identité […] et des passeports", selon les autorités.

Mais si l’idée d’une simplification administrative a été avancée par le gouvernement, sa mise en place en inquiète toutefois plus d’un. "Le fichier TES a été vivement critiqué pour son manque de sécurité en cas de piratage et son caractère attentatoire à la vie privée, notamment par des instances spécialistes de ces enjeux", explique Le Figaro.

Publicité
La Cnil a elle aussi émis des réserves, expliquant que "le système projeté n'[est] pas, en l'état des éléments dont elle disposait et au vu de ses exigences traditionnelles en matière de traitements biométriques, entouré de garanties suffisantes permettant d'assurer un haut niveau de protection des données", ajoute le site d’information. Inquiétant ? 
Publicité