Entre un marché immobilier en crise et une pénurie de logement dans la région parisienne, les temps sont durs pour devenir propriétaire. Une étude d'Empruntis.com, révèle quelles sont les modalités financières pour faire aujourd'hui partie du cercle des propriétaires.

©Pidoupi/ Flickr.com

En France, près de 2/3 de la population est propriétaire d'un bien immobilier. Pourtant, il n'a jamais été plus difficile d'accéder à la propriété qu'aujourd'hui. Selon l'étude d'Empruntis.com, le montant des biens immobiliers auraient augmenté de 60 000 euros entre 2004 et 2013. La suppression du prêt à taux 0 pour les jeunes n'auraient rien arrangé : devenir propriétaire sans héritage relève du parcours du combattant.

De plus, les taxes sur les plus-values immobilières ont découragé des acheteurs potentiels, comme le rapporte Maël Bernier, directrice de la communication d'Empruntis.com pour Le Figaro : "En 2013, 20% des Français répondaient aux conditions bancaires pour acquérir un bien immobilier, mais par crainte de l'avenir, ils n'ont pas acheté."

 

La France occupe la 26ème place sur 28 à l'échelle de l'Union Européenne

Publicité
Chaque année, le montant des emprunts est de plus en plus conséquent, les banques ont prêté près de 168 400 euros contre 159 700 euros l'an passé. Désormais, il faut gagner 4 569 euros pour être propriétaire. Problème : seul, 20% des Français perçoivent des revenus supérieurs ou égaux à 4 467 euros/mois... A l'échelle européenne, la France occupe la 26ème place. En Roumanie, 96% de la population possède un bien immobilier, la Croatie et l'Espagne occupe respectivement la 2ème (92%) et la 3ème place (82%) du podium.

Conseil vidéo : Où faut-il acheter ?