Quatre crimes aux coïncidences troublantes ont été commis en moins de cinq mois dans le département de l'Essonne. Le dernier en date : une femme abattue à Grigny jeudi après-midi. S'agirait-il d'un tueur en série ?

Depuis le meurtre par balle d'une mère de famille de 48 ans jeudi après-midi à Grigny, l'Essonne est prise de panique. Vers 17h cet après-midi là, une femme se trouve dans le hall d'un immeuble lorsqu'un homme l'abat de plusieurs balles dans la tête et prend la fuite en deux-roues.

Près du corps de la victime, la police a pu découvrir des douilles de 7,65mm. Des douilles semblables à celles retrouvées sur les lieux de trois autres meurtres commis depuis le mois de novembre dernier !

Le même type de douille sur toutes les scènes de crimeLe 27 novembre, Nathalie Davids, une laborantine, est tuée par balle dans son parking à Juvisy-sur-Orge. La police interpelle un ancien amant quelques jours après. L'ex avoue d'abord partiellement les faits, puis se rétracte et nie, mais reste en prison.

Trois mois plus tard, le 22 février, Jean-Yves Bonnerue, un voisin de la première victime est abattu lui aussi au même endroit. Enfin, le 17 mars dernier, c'est Marcel Brunetto, octogénaire, qui est tué par balle devant son domicile de Ris-Orangis.

Dans tous les cas, le même type de douille est découvert sur place, mais la police refuse encore de parler de tueur en série, le type d'arme utilisé étant très répandu.

1,80m, de type européen, un casque de moto noirCependant, depuis le meurtre de jeudi soir, des sources proches de l'enquête confirment à la presse que toutes les affaires sont liées, et qu'il s'agit bien de la même arme. Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant a même avouer redouter qu'il s'agisse d'un tueur en série. Le tueur ne frappe pas au hasard, et tout pourrait être lié à la première victime...

Publicité
D'après des témoins interrogés par le Parisien, l'homme aperçu sur les différentes scènes de crime est "de grande taille, mesurant au moins 1,80m, de corpulence mince, de type européen et porteur d'un casque de moto noir". Il porterait aussi "un blouson de type bombers en cuir de couleur sombre et une sacoche". Quand à la moto, il s'agirait d'une "Suzuki, type GSX-R 1.000 de couleur bleue, supportant des autocollants ou des bandes blanches", et elle ne disposerait pas de plaques d'immatriculations.

© MaxPPP

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :