L'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales vient de publier son dernier rapport concernant les fraudes aux cartes bancaires... Verdict : en deux ans, celles-ci ont véritablement explosé en France. Tous les détails avec Planet.fr.

Publicité

Selon les données du rapport de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), au cours de l'année 2012, plus 700 000 ménages ont déclaré avoir subi au moins un débit frauduleux à la carte bancaire. Cela représente près de 44% d'augmentation par rapport à 2010. 

 

L'ONDRP explique que "la proportion des ménages s'étant déclarés victimes de débits frauduleux sur leur compte bancaire augmente très significativement entre 2010 et 2012". Ils n'étaient en effet que 500 000 en 2010, et 718 000 en 2012. Pour environ 50% des débits frauduleux dénoncés, le vol ne dépasse pas 300 euros, mais 20% des victimes se voient dérober plus de 1 000 euros.

 

Une victime sur trois apprend le débit frauduleux sur son compte par sa banque
Le rapport de l'ONDRP montre également que la plupart des victimes (65%) s'est rendue compte de la fraude en consultant ses comptes bancaires, mais que environ une personne sur trois l'a appris par l'intervention de sa banque. Quoi qu'il en soit, 60% des victimes n'ont aucune de la manière dont leurs informations bancaires personnelles se sont retrouvées entre les mains du voleur.

 

Enfin, les données du rapport démontrent que plus la somme volée est importante, plus les ménages ont tendance à porter plainte. En 2012, ils étaient 54% de victimes à avoir porté plainte auprès de la police ou de la gendarmerie, en légère hausse par rapport aux années précédentes. La majorité d'entre eux (80%) avoue d'ailleurs que c'est dans le but d'obtenir un remboursement par leur banque qu'ils contactent les autorités. 

Ailleurs sur le web

Publicité

les derniers articles Conso

L'eau, trop chère ? C'est ce que semble penser la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal qui souhaite la mise en place d'un tarif social pour les plus...

La mention "fait maison" est entrée en vigueur mardi. Alors que cette mesure visait initialement à valoriser la transformation des aliments et...

Malgré le démenti de la ministre de l’Energie, Ségolène Royal, le 17 juin dernier, la facture EDF va prochainement augmenter : un rattrapage d’une...

Publiez votre commentaire

1 commentaire

Pour que l'article de ce

Portrait de LOeil

Pour que l'article de ce journaliste soit complet il faut ajouter ceci :

 **** NOUS SOMMES TOUS CONCERNÉS ****

Qui ignore qu'il faut faire confiance uniquement en soi même ? En effet les banques sont informatisées mais cette informatique est développée par des femmes et des hommes qui sont comme vous, comme nous tous sujets à faire des bourdes, des erreurs.

Non pas qu'il y ait malveillance, juste une bourde, une inattention ou un oubli dans une ligne de programme pour qu'un grain de sable puisse se glisser dans la merveilleuse machine si bien huilée

Partant de ce constat et cette évidence nous devons tous vérifier nos comptes étudier nos relevés bancaires car des erreurs peuvent être présentes. Chaque ligne doit faire l'objet d'une validation de votre part et en cas d'incompréhension le banquier se doit de vous apporter des précisions.

Ceci n'exclus bien entendu pas les fraudes à la carte bancaire. On se demande du reste comment des réseaux mafieux peuvent ils obtenir de manière si précise les éléments constituant une carte bancaire, il y a des fuites qui se propagent dont l'origine vient inévitablement de la source. Certains s'engraisse sur le dos des honnêtes gens et alimentent les réseaux mafieux.

Parmi ces réseaux mafieux, il y a bien entendu l'institution du crime organisé, qui n'ai pas une nouveauté et aussi les pays et peuple qui sont en guerre et qui cherche des liquidités, c'est pour eux un moyens d'obtenir cette liquidité. Ils achètent aux réseaux mafieux des informations qui leur permettent d'effectuer des paiements en ligne voir directement auprès des magasins.

En tant que victime à la fraude, sur votre relevé vous constaté qu'une ou plusieurs sommes ont été prélevé sur votre compte et vous portez plainte tout d'abord auprès de votre banque et éventuellement auprès du procureur de la république, car après tout il s'agit bien d'un vol.

Puisque vous pouvez apporter la preuve que vous n'avez pas effectuer les dépenses que vous contester que va faire la banque ?

Elle va se retourner vers le bénéficaires tout d'abord de ce paiement, c'est à dire le commerçant à qui le réglement de ce paiement a été fait. La trace est facile à retrouver, en une seconde le banquiet l'obtient.

Que fait il alors ?

Il informe la banque du commerçant que cette ligne de paiement est frauduleuse, où tout au moins, peut être considérée comme tel, car le porteur de la carte bancaire certifie qu'il n'a pas fait cet achat auprès de ce commerçant.

Le commerçant adresse alors à sa banque les élements de la vente, ticket de caisse, article vendu, facture, nom facturé adresse de facturation, adresse de livraison, bordereau de livraison.

Si une concordance existe ou un rapprochement peut être observé l'enquête suit alors son cours, le commerçant se voit levé les fonds et le propriétaire de la carte n'est pas remboursé.

Si le porteur de la carte a menti et la banque peut en approrter la preuve, l'auteur du fortait ira directement en prison sans passé par la case départ. C'est de l'escroquerie à la carte bancaire si vous en êtes l'auteur vous venez de fiche votre vie en l'air....

En revanche, et c'est la majorité des cas ( 99,99% ) le propriétaire se voit remboursé de la somme débitée, moins quelques agios pour le travail fait par la banque ( ceci se discute avec votre banque ) et quelques jours plus tard tout entre dans l'ordre.

SAUF pour le commerçant...

Car lui il s'est bien fait " AVOIR " il a envoyé la marchandise il est débité par sa banque de la totalité, il paie des agios et il n'a plus sa marchandise.

Aucune assurance ne couvre ce genre de forfait.... AUCUNE......

Le commerçant en est de sa poche. C'est LUI la victime au final... L'article ici présent n'en parle pas...

Mais ne pourrait on pas agir ?

Figurez vous que les voleurs ne sont pas tous des virtuoses, ils font des erreurs, comme trouver le moyen de recommander sur un même site, avec des éléments concordant, un n° de téléphone, un email, une adresse quelque chose qui met en alerte le commerçant.

Le commerçant reçoit bien l'argent de la vente, la ligne est comptabilisé sur son compte bancaire, mais le commerçant, pas stupide, après enquête est certain d'être en présence d'escrocs. Il indique à sa banque que ce paiement fait l'objet d'un litige, la banque mène l'enquête, le propriétaire de la carte sera remboursé dans les jours qui suivent.

Cependant le commerçant dispose d'éléments, un nom, une adresse, une adresse IP, un téléphone, un émail....

Il peut donc informer les autorités pour tenter d'appréhender les voleurs, en mettant en place une stratégie avec les autorités.

Savez vous ce que répondent les Autorités ?

Résumé de la situation.

Une commande a été faite et payée par un voleur de cartes. Le commerçant s'en aperçoit et informe sa banque. Il ne livre pas la marchandise, bien sur, mais il dispose d'une adresse de livraison.

N'est il pas possible à cet instant de trouver le moyen de faire arriver de concert la police et le colis ?

NON

Ce n'est pas possible répond l'autorité

Il faut d'abord porté plainte auprès du procureur, ou au commissariat situé à coté du commerçant et ou la gendarmerie.

L'interlocuteur note la plainte du commerçant et font suivre de manière administrative le dossier, s'ils considèrent qu'il est intéressant, auprès du procureur de la république du département. Imaginez le nombre de plaintes qui tombent sur le bureau du procureur.. tous les jours;.. pour toutes sortes de forfaits...

Les voleurs attendent leurs colis biensur, ne voyant rien venir... certains (nombreux) osent contacter le commerçant pour demander des informations sur la livraison du colis, car il y a toujours un prétexte, c'est super urgent, c'est important, c'est pour une date précise; il faut faire vite.

Que réponds le commerçant qui sait que le paiement est frauduleux, qui sait qu'il a porté plainte ou qu'il va le faire dans la journée ou le lendemain après avoir pris un rendez vous auprès d'un foncitonnaire de police ou d'un gendarme ?

Il peut faire patienter... en attendant la réaction des autorités... mais combien de temps ?  Un journée, deux jours, une semaine, un mois, un trimestre, un semestre, une année ? Soyons sérieux les voleurs peuvent être pas tous très malins, mais il ne faut pas les prendre pour des débiles, ils comprennent que c'est raté et il passe à autre chose avec d'autres éléments pour se faire livrer ailleur différment...

Alors que main dans la main, commerçant et autorité réunis il serait possible avec une réactivité immédiate d'appréhender une bonne partie des réseaux en France, en Europe.

On dirait que soit les hauts fonctionnaires n'y comprennent rien, soit ils s'en fichent complètement, car il ne sont pas touchés. Pour eux c'est juste des vols et le commerçant qui perds ils s'en fichent...

Donc les voleurs cours toujours et vous propriétaires de cartes vous serez " encore " ennuyés "dans l'avenir.

Ce n'est pas parce que vous faites des achats sur internet que vos coordonnées de la carte sont répérés, non, c'est même impossible, les plateformes sont cryptées, les éléments sont idéchiffrables sans la clé.

Les cartes sont imprimées...... puis la puce est activé par votre banque. Où est la faille ? car elle se trouve ici.... "la faille"  le vers est dans le fruit !

Nous sommes tous concernés, même si vous récupérez votre argent, il est de votre intérêt que vos commerçants qui sélectionnent pour vous des articles qui vous plaisent puissent ne pas voir leur marge emputée par ces vols, car l'équilibre d'une comptabilité doit alors tenir compte de cette démarque, à l'arrivée ce sont tous les consommateurs qui le paient par un tarif plus élevé pour compenser ces pertes.

Il est donc de l'intérêt de tous que dès qu'une opportunité se présente que commerçant de E commerce et autorité puissent être solidaire dans l'instant pour trouver le moyen d'attraper les voleurs... TOUT le monde y gagnerait et notre pays serait alors un exemple pour le reste de l'Europe.

Faites passer le message...

Quel message ?

Mettre en place une cellule sur Internet, par Email, par téléphone pour que tous les E- commerçant de France et d'Europe, puissent dans une fraction de seconde écrire un message aux autorités avec tous les éléments ( adresse, nom, téléphone Ip, ) qu'une collaboration soit possible pour que les voleurs soient pris sur le fait.

C'est dans l'urgence qu'il faut traiter ces dossiers.. dans l'urgence pas dans un circuit classique de plainte, car les voleurs on déjà traverser la rue pour ne pas être attrapé !

Merci de votre attention

Propos recueilli auprès d'un E commerçant en colère qui a tenter à de multiple reprises de contacter les autorités sans qu'elle ne réagisse, ou répondent qu'il faut passer par les voies administratives...

Bon sang quelle connerie !

Votez pour ce commentaire: 

Publicité