L’association 40 millions d’automobilistes a publié ce lundi un audit des radars routiers qui, selon elle, piégeraient les conducteurs. Plus de détails.

Des radars contestés. Nichés derrières un poteau ou cachés en pleine descente, certains radars fixes sont redoutables pour les automobilistes. Selon l’association 40 millions d’automobilistes, certains agiraient même comme de véritables pièges pour les conducteurs. Dans un rapport publié ce lundi, l’association a en effet dévoilé les résultats d’un audit et une carte des 72 radars fixes dont elle conteste l’action. Toutes les régions de France à l'exception de la Bretagne auraient ainsi un, voire plusieurs, "radars pièges".

Plus de 60.000 témoignagesLe document se fonde sur les témoignages de quelque 67.000 conducteurs recueillis depuis le 30 octobre dernier. Selon certains d’entre eux, un radar situé sur une route entre Tours et Le Mans flasherait au-dessus de 70km/h alors que la vitesse y serait limitée à 90km/h dans l’autre sens de la circulation. Toujours d’après les témoignages récoltés, le radar de Saint-Julien-en-Genevois (Haute-Savoie) –réputé comme étant l’un des plus rentables de l’Hexagone-  flasherait les automobilistes roulant à plus de 50km/h à seulement 200 mètres de la frontières avec la Suisse. "Bien loin de récolter des réactions antiradaristes, les histoires recueillies (...) sont bien celles d'automobilistes qui ne s'opposent pas frontalement au système mais en dénoncent les excès", a expliqué l’association. Revendiquant 320.000 adhérents, elle a par ailleurs indiqué avoir réussi à distinguer dix situations considérées comme "piégeuses". Et l'association de rappeler que "pour qu'une vitesse soit respectée, elle doit être respectable".

Publicité
  730 millions d’euros rapportés à l’Etat en 2011Souhaitant sensibiliser le gouvernement sur ces "radars pièges" qui, selon elle, ne servent pas à protéger les automobilistes, l’association prévoit de remettre cet "audit participatif" au ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, ce lundi. En 2012, les 4 047 radars mobiles ont flashé plus de 21 millions de fois et ont rapporté 730 millions d'euros. Et alors que 28 des Français déclarent ne pas respecter les limitations de vitesses, l’association Prévention routière estime que le respect des limitations de vitesse aurait pu sauver entre 577 et 1.281 vies en 2010.

 

Publicité