Il y a un an, la fête du 14 juillet était ensanglantée, à Nice, par l’irruption d’un camion sur la Promenade des Anglais. En tout, 86 personnes ont perdu la vie, et plusieurs dizaines d'autres ont été blessées.

Le camion criblé de balles par les policiers

© AFP

La Promenade des Anglais, sur le front de mer niçois, accueillait jeudi 14 juillet 2016 des centaines de personnes venues admirer le feu d’artifice à l’occasion de la fête nationale. Mais à 22h45, un camion a foncé sur la foule avec l’intention manifeste d’opérer un massacre. L'ancien président François Hollande avait ensuite affirmé que le "caractère terroriste" de l’opération "ne (pouvait) être nié", et avait reconduit l'état d'urgence pour trois mois supplémentaires.

 

En tout, 86 personnes sont mortes et plusieurs dizaines d'autres ont été blessées, dont certaines grièvement. Le terroriste a été identifié comme étant un Niçois d'origine tunisienne âgé de 31 ans. L'homme n'était pas fiché "S" mais connu pour des faits de droit commun (violences). 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité