Une semaine après que des policiers ont été visés par des tirs de kalachnikov dans la cité de la Castellane à Marseille, deux suspects ont été arrêtés à Saint-Denis, en région parisienne.

Deux jeunes hommes soupçonnés d’être impliqués dans les tirs à la kalachnikov survenus lundi dernier à Marseille ont été interpellés dimanche à Saint-Denis en Seine-Saint-Denis, comme le rapporte Le Parisien. Les deux hommes, âgés d’environ 25 ans, doivent être transférés cet après-midi dans la cité phocéenne.

Lire aussi - Marseille: un quartier bloqué suite à des coups de feu

Quelques heures avant la venue de Manuel Valls, des tirs à la kalachnikov s’étaient produits à Marseille. Le Premier ministre devait parler de sécurité et d’éducation mais aussi présenter des résultats encourageants dans la lutte contre la délinquance. Il avait qualifié ces tirs "d'inacceptables".

Des hommes armés et cagoulés avaient fait irruption dans le quartier de La Castellane. Alertés par des riverains, pour des coups de kalachnikov tirés en l’air, les policiers avaient été pris pour cible dans le quartier sensible de Marseille, connu pour être une plaque tournante du trafic de drogue. Ces tirs n’avaient fait aucune victime.

Les policiers avaient trouvé sept kalachnikovs et plusieurs kilos de drogue dans un appartement. Les quatre occupants avaient été placés en garde à vue avant d’être libérés sans que des charges ne soient retenues contre eux.

Publicité
Les policiers avaient également trouvé une BMW avec une fausse plaque d’immatriculation contenant deux fusils à pompe, 400 cartouches de gros calibre et un gilet pare-balles, selon une source policière. On ignore encore le lien entre les deux suspects arrêtés à Saint-Denis et les tirs produits à Marseille. Les traces d'ADN trouvées sur les armes et la drogue pourraient en être à l'origine.
mots-clés : Marseille

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité