Le procureur de la République a déclaré mercredi qu’au moins "5 000 munitions" avaient été tirées par les forces de l’ordre durant cette opération qui a blessé 5 policiers du RAID.

Le procureur de la République de Paris, François Molins, a livré mercredi soir, lors d’un point presse, de plus amples détails sur l’assaut des forces de l’ordre, au petit matin dans un appartement de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

Selon les premières constatations, huit personnes ont été interpellées sur place, un djihadiste a été tué par les forces de l’ordre, une femme kamikaze s’est fait exploser, et un corps criblé de balles a été retrouvé dans les décombres de l’immeuble. Du côté des policiers, une chienne d'assaut a été tué tandis que cinq policiers du RAID ont été blessés.

Au total, l’assaut a duré près de 7 heures au cours duquel plus de "5 000 munitions" ont été tirées par les forces de l’ordre, a indiqué François Molins. Voici le déroulé de cet assaut d’une extrême violence, mercredi matin à Saint-Denis :

04:20 : Les hommes du RAID et de la BRI, qui soupçonnent le djihadiste belge Abdelhamid Abaaoud de se trouver à Saint-Denis, se rendent sur place et investissent un immeuble. Des coups de feu réveillent les voisins.

04:50 : Les forces de l’ordre sont freinées dans leur assaut par la porte blindée de l’appartement qui a résisté aux explosifs. Les forcenés ont eu le temps de se retrancher et se préparent à riposter. L’assaut a été mené dans deux appartements mitoyens du 3e étage. Les policiers réussissent néanmoins à interpeller trois personnes et à tuer un assaillant.

05:00 : On apprend que la chienne d’assaut du RAID, prénommée Diesel, a été tuée au début de l’assaut. Les policiers l’avait fait entrer dans l’appartement pour jauger la menace à l’intérieur et pour parer toutes attaques explosives. La chienne est morte, tuée par les forcenés.

06:00 : Une explosion retentie, il s’agit d’une personne qui s’est fait exploser dans l’appartement. Selon toute vraisemblance, il s’agirait d’Hasna, la cousine d’Abdelhamid Abaaoud, soupçonnée de l’avoir hébergé. Suite à cette explosion, des policiers ont été blessés et le plancher de l’appartement s’est écroulé, fragilisant l’immeuble.

07:25 : L’armée est déployée dans les rues de Saint-Denis, du jamais vu.

07:30 : Deux personnes sont interpellées dans les rues proches de l’immeuble : une femme qui affirme avoir été logée sur place et un homme qui a déclaré avoir prêté son logement aux terroristes, sans, dit-il, savoir qu’ils l’étaient.

10:28 : Deux autres personnes sont interpellées, cette fois-ci dans l’immeuble dont un homme embarqué cul nu par les policiers.

10:50 : Un second assaut est lancé par la BRI dans un autre appartement appartenant à la personne interpellée plus tôt et qui possède le squat où logeaient les terroristes.

Publicité
11:37 : Les assauts sont terminés, les forces de l’ordre évacuent l’appartement rendu instable par l’explosion du kamikaze. La zone autour de l’immeuble est toujours inaccessible aux habitants du quartier. Selon les premières constatations, Abdelhamid Abaaoud et Salah Abdeslam ne font pas partie des personnes interpellées. Les corps retrouvés dans l’immeuble sont eux en cours d’identification.

Vidéo sur le même thème : Les images du début de l'assaut à Saint-Denis 

mots-clés : Assaut, Raid

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité