La gendarmerie nationale a publié sur les réseaux sociaux une image rassemblant l'ensemble des codes utilisés par les cambrioleurs pour identifier leurs cibles. 

Le code des cambrioleurs publié par la Gendarmerie Nationale©

La gendarmerie a pris les devants en publiant sur Facebook et Twitter le code utilisé par les cambrioleurs pour identifier une cible potentielle. Ainsi si vous trouvez un de ces signes sur un mur, un portail ou encore sur la boîte aux lettres d’une habitation près de chez vous, votre quartier a très certainement été visité par des cambrioleurs. Et s'il n 'y a pas déjà eu de cambriolage, ils ne devraient probablement pas tarder à revenir.

Publicité

A titre préventif

La gendarmerie nationale a tenu à publier ce code pour alerter les riverains. "Mieux vaut prévenir que guérir", a déclaré le porte-parole de la Gendarmerie Nationale. Et pour cause, le code des cambrioleurs est d’une précision redoutable. En effet, tout est pris en compte par ce langage que ce soit le niveau de sécurité de l’habitation : s’il y a un chien, une alarme…  Bien sûr le contenu de la maison pour que le casse soit le plus juteux mais aussi le moins risqué. Mais le point le plus inquiétant démontré par ce code est le degré d’observation de nos habitudes de vies que mettent en place les cambrioleurs. Ainsi, le caractère des occupants de l’habitation est également indiqué par un code distinctif tout comme la plage horaire idéale pour effectuer le casse.

Publicité

En France, un Français  à 1 chance sur 10 d'être cambriolé d'ici les six prochaines années. Plus frappant encore, un cambriolage a lieu en moyenne toute les une minute et demi, soit 985 par jour.

La Gendarmerie Nationale bernée

Sauf que ce code n'est en réalité qu'une rumeur qui servait, entre autres, à stigmatiser les gens du voyage. C'est ce que révèle le site Hoaxbuster.com assurant que cette légende urbaine, relayée par les forces de l'ordre a, en réalité, été lancée par une associations d'anciens membres de la police. Cette dernière ne souhaitait en fait que faire le buzz. Pour le moment, la gendarmerie nationale n'a pas démenti sa publication sur ce fameux code...

En vidéo sur le même thème : un cambrioleur pas très doué