Depuis une dizaine de jours, de nouveaux éléments ont fait surface dans les affaires Maëlys de Araujo et Arthur Noyer. Elles sont accablantes pour Nordahl Lelandais.

Alors que pendant six mois, l’enquête semblait piétiner, les aveux de Nordahl Lelandais dans l’affaire Maëlys de Araujo ont permis de délier les langues et d’avancer vers une meilleure compréhension de la nuit du 26 au 27 août.

Le squelette et les affaires de Maëlys parlent

Tout d’abord, les ossements de la fillette commencent à livrer leurs secrets. Ainsi selon RTL, la mâchoire de Maëlys a été fracturée, témoignant d’un choc violent. Nordahl Lelandais s’est-il rendu coupable de ‘’violences volontaires’’, ou cette fracture est-elle liée à un autre geste ? Impossible en l’état de le savoir.

Les experts chercheront également à savoir si les ossements de Maëlys présentent des traces d’un objet contondant.

Outre les ossements, les affaires de la fillette, dont sa robe sur laquelle se trouvaient des taches noires - ce que certains subodorent être du sang – sa sandale, et ses sous-vêtements retrouvés en boule à côté, sont analysés. Des examens toxicologiques doivent également être conduits.

Publicité
Cependant, comme le confiait un proche de l’enquête, la tache de sang retrouvée dans le coffre de la voiture du suspect, et ce en dépit d’un lavage intense le lendemain du meurtre, laisse à penser que la fillette a perdu beaucoup de sang.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité